Le parti socialiste, par la voie de sa présidente d'USC, Emeline Petit, a décidé de s'investir et de sensibiliser les citoyens tournaisiens contre le jet sauvage des canettes dans les champs. 

"Les canettes jetées le long des routes et dans les champs peuvent provoquer la mort des animaux qui les ingèrent. En Wallonie, plusieurs animaux sont morts dans d'atroces souffrances après en avoir consommées. C'est pour cette raison, que nous avons décidé d'apporter notre pierre à l'édifice", précise Emeline Petit. 
 
La Fédération wallonne d'agriculture a décidé de partir en guerre contre ces incivilités et le PS Tournaisien a souhaité la soutenir. 
 
"C'est une véritable tragédie quand une de nos bêtes ingère un déchet de ce type. Une agonie pour la bête et pour nous de la voir dans cet état. Les personnes qui jettent leurs canettes aux abords des champs ne se rendent pas compte du danger pour les animaux mais également de ce que cela implique pour les cultures qui en pâtissent aussi. Je suis contente que mon parti participe à cette campagne et que nous ayons placé bien en vue cette bâche afin que les automobilistes passant par la chaussée de Bruxelles ne puissent pas la louper", déclare Dominique Dal, militante PS et agricultrice pensionnée.  
 
Paul-Olivier Delannois, bourgmestre de Tournai, a souhaité apporter son soutien à cette initiative et ajoute que pour lui, ce type de campagne entre parfaitement en adéquation avec toutes les mesures mises en place par la Ville en matière de propreté ces dernières années. 
   
"Nous devons continuer à sensibiliser tout le monde face à cette problématique que ce soit dans nos champs mais aussi en Ville. La propreté est l'affaire de tous et je remercie chaque personne qui s'implique dans ce combat. On ne les met pas assez en valeur mais beaucoup de citoyens organisent des campagnes de ramassage de déchets afin de rendre notre commune plus belle, plus saine et plus accueillante", conclut le bourgmestre de Tournai.