La nouvelle a été annoncée ce mercredi par le président du festival du film qui dérange, Jean-Pierre Winberg, le Ramdam n'aura pas lieu cette année.

"Nous avons été contraints d'annuler le festival, confirme-t-il. Nous avons beaucoup discuté, cela nous a permis de recentrer nos idées sur ce qu’est le festival, ce qu’il véhicule comme valeurs et nous avons très vite constaté que l’ADN du Ramdam, ce qui fait son fondement, c’est d’abord la vision de film en avant-première, en salle et devant un large public participant aux débats avec les équipes de film. Venant compléter ces valeurs de base, nous accordons depuis dix ans une attention toute particulière à l’importance de la rencontre, de l’échange, de la discussion entre festivaliers pendant ces dix jours de découverte. Cette convivialité intelligente fait totalement partie des fondements même du Ramdam."

Des conditions essentielles aux yeux des organisateurs qui n'auraient pas pu être remplies par les mesures en place dans le cadre de la crise sanitaire. Pas question non plus pour les organisateurs de modifier la date du festival. "Nous avons installé le festival à cette date en janvier depuis dix ans et il faut croire qu’elle correspond assez bien à l’attente du public puisque l’année dernière, nous avons fait 34 000 entrées pour la dixième édition."

Le conseil d'administration n'a pas souhaité organiser un festival au rabais. "C’est donc la rage au cœur que le conseil d’administration du Ramdam festival, à l’unanimité des cinq partenaires, a pris la décision de faire l’impasse sur cette onzième édition."

La déception est évidemment grande. D'autant plus que la sélection des films s’annonçait extrêmement riche. "Malgré les conditions, le comité de programmation a fait un remarquable travail d'investigation. Un certain nombre des films qui avaient été sélectionnés sera diffusé dans le cadre Art&Essai de la Maison de la Culture."

Le Ramdam ne disparaîtra cependant pas des radars en 2021. En effet, cinq rendez-vous seront fixés dans le courant du premier semestre de l'année prochaine. "Durant cinq journées complètes, nous reprendrons le meilleur de la sélection Ramdam avec l'idée d'accompagner les films au moment de leur sortie en salle." Le festival réserve même une petite surprise à ses festivaliers d'hier, d'aujourd'hui , voire de demain ! "Nous allons diffuser le meilleur des dix premières éditions, l'occasion de découvrir ou de redécouvrir certaines œuvres."