Il y a quelques jours, les Hautes Ecoles et les Universités ont rouvert leurs portes aux étudiants. Pour certains, il faut donc penser à un logement à proximité de leur établissement scolaire. Une tâche qui est loin d'être évidente pour les étudiants. En plus de s'y prendre à l'avance, il faut également débourser un budget conséquent. Ainsi, selon une étude de la FEF (Fédération des Etudiants Francophones), un jeune étudiant doit débourser chaque année entre 8 000  et 12 000 euros pour sa scolarité. Le logement fait d'ailleurs partie de cette somme astronomique. 

Emmie s'est lancée dernièrement dans un master d'arts du spectacle et recherche actuellement un kot en toute urgence. "A la base, je ne voulais pas reprendre des études notamment à cause de la crise sanitaire. Toutefois, le marché de l'emploi dans le domaine culturel est juste un enfer. On demande de l'expérience ou un diplôme plus élevé. J'ai donc décidé la semaine dernière, de reprendre des études en arts du spectacle", précise la jeune femme. 

A la suite de cette décision, Emmie a dû effectuer des démarches afin de trouver un logement à proximité de son établissement scolaire. Face à une énorme demande de la part des étudiants du supérieur, les prix des kots flambent. "Déjà en temps normal, il n'est pas évident de trouver un kot. Possédant un chat, il n'est absolument pas facile de trouver un propriétaire qui accepte les animaux de compagnie. Les prix proposés sont également exorbitants, les propriétaires en profitent largement. Au niveau des offres, elles sont peu nombreuses et certaines ne sont pas du tout dans la région où je souhaite loger. Sur les réseaux sociaux, je vois énormément de personnes qui comme moi, sont en pleine recherche. Certains doivent même loger à l'hôtel. Dans tous les cas, il est impossible pour moi de commencer des études sans logement. Faire la route quotidiennement me paraît ingérable. Je viens de contacter l'association Un toit deux âges, qui pourra potentiellement m'aider. C'est un peu ma dernière chance", conclut l'étudiante. 

L'association Infor Jeunes a d'ailleurs mis à la disposition des jeunes une plateforme accessible à tous et gratuite. "Grâce à cette plateforme qui fonctionne comme un moteur de recherche, les étudiants peuvent trouver un logement en fonction de leur budget et de leur préférence. Nous sommes simplement les intermédiaires entre l'étudiant et le propriétaire", déclare Infor Jeunes Tournai.