Une subvention de 49 680 € a été accordée aux différents relais sociaux pour renforcer leur dispositif durant la période hivernale.

Les premières chutes importantes de température sont récentes, mais l’effet est déjà vivement ressenti par ceux qui vivent dans la précarité. Heureusement, la solidarité, comme chaque année, doit jouer son rôle.

À Tournai, le Relais social urbain est un acteur indispensable. Et tout un réseau de structures s’est mobilisé autour d’une seule volonté : permettre aux personnes en situation de précarité de passer l’hiver en toute sécurité.

Jusqu’au 31 mars

À cet effet, une subvention de 49 680 € accordée aux différents relais sociaux pour aider leurs services à mettre en place un dispositif renforcé durant la période hivernale jusqu’au 31 mars.

Cela devrait leur permettre de répondre aux besoins urgents de toute personne en détresse sociale aiguë.

Grâce à cet argent, les plages horaires de l’accueil de jour Braséro sont augmentées. Celui-ci sera accessible du lundi au vendredi de 14 h à 18 h ; les dimanches de 13 h 15 à 18 h ainsi qu’un samedi sur deux de 13 h 15 à 18 h.

La capacité d’accueil de l’abri de nuit Auxiliis est aussi passée de 25 à 44 places. Il sera ouvert 7 jours sur 7.

Cette subvention a aussi permis d’acquérir des gants, bonnets, écharpes, chaufferettes de poche, du petit matériel qui sera distribué notamment par les travailleurs de rue du SAIS.

C’est une mission importante qui est remplie par ces personnes. Celles-ci proposent accueil, écoute, orientation, information et accompagnement via des permanences.

" Le SAIS propose des RDV à la demande. Dans le cadre du projet les tickets dépanne, les éducateurs de rue et les infirmiers du Relais Santé peuvent proposer des tickets gratuits pour L’Assiette pour tous, Les Bains Douches ", explique le Relais social urbain de Tournai.

Pour tous ces bénévoles et travailleurs sociaux qui constituent cette chaîne de solidarité, c’est un immense effort qui sera consenti durant ces longs prochains mois. La somme de 49 680 € peut sembler énorme. Pourtant…

Un travail difficile

" Il est clair, vu l’ampleur de la mission demandée aux partenaires d’organiser un dispositif d’accueil 24 h/24 h, 7/7 j durant cinq mois, que cette enveloppe est insuffisante. Les corollaires de cette situation sont que les travailleurs impliqués dans cette action font face à des conditions de travail souvent éprouvantes : public présent en nombre, horaires de travail en soirée, nuit, les week-ends et les jours fériés, et la mise à l’abri du public fragilisé ne peut que partiellement être assurée (pas de lieu d’accueil entre 7 h 15 et 11 h) ", avance le Relais social urbain.

La population doit aussi participer à sa manière. En effet, si vous constatez qu’une personne est en difficulté, n’hésitez pas à contacter le Relais social urbain via le 069.77.78.42 ou le site www.relaissocialtournai.be.

L’information sera relayée au service qui pourra lui venir en aide.

Les personnes qui ont besoin d’aide peuvent aussi s’adresser durant la journée et en soirée, à partir de 14 h en semaine et de 13h 15 le week-end, à l’accueil de jour Braséro, qui est situé au 22 rue Saint-Brice.

Là, il est proposé à toute personne majeure de se poser, de se réchauffer et, si elle le souhaite, d’être écoutée, de se mettre en contact avec des professionnels de différents services (Relais Picardie laïque, SSMT, Relais Santé, éducateurs de rue).

Un repas est aussi proposé le dimanche.

À partir de 19 h 15, le lieu d’accueil mobile de la Croix-Rouge L’Albatros (situé place V. Carbonelle) propose également une distribution de boissons chaudes, soupes et tartines, des repas à emporter les samedis et dimanches.

Il propose aussi, à la demande, une aide pour du matériel de chauffage et des couvertures.

Et, à partir de 21 h, l’abri de nuit Auxiliis (situé 9 rue de Cordes) propose aussi un hébergement d’urgence. Une permanence du Relais Santé y est organisée chaque mercredi soir à partir de 21 h.

En savoir plus

Plus d’informations détaillées sont disponibles sur le site www.relaissocialtournai.be .

Le CPAS reçoit toute demande d’aide en journée via sa permanence sociale (rue de la Citadelle 118), du lundi au vendredi de 8 h 30 à 11 h 30 et de 13 h 30 à 16 h 30, sauf mardi avant-midi. En extra-horaire vous pouvez entrer en contact avec lui via le 0477/37.37.97, du lundi au vendredi de 17 h à 8 h et 24 h/24 les week-ends et jours fériés.

Pour l’aide en matière de santé physique ou psychique, vous pouvez prendre contact avec les équipes pluridisciplinaires des maisons médicales qui dispensent des soins de première ligne. Elles proposent également des permanences sociales aux endroits suivants : Le Gué , le lundi de 14 h à 16 h, le mercredi de 10 h à 12 h et le jeudi de 15 h à 17 h ; la maison médicale le mardi de 14 h à 17 h, le jeudi de 15 h à 18 h, le vendredi de 14 h à 17 h. La Venelle propose des rendez-vous. Notons encore que les bains-douches sont accessibles mardi et samedi de 10 h à 12 h et de 13 h à 18 h ainsi que le vendredi de 13 h à 18 h.