Marie Vincent, indépendante complémentaire a appris la céramique au Foyer socioculturel d'Antoing. Aujourd'hui, elle crée de nombreux objets entièrement personnalisés qui risquent de toucher et émouvoir un bon nombre d'entre nous. Grâce à sa petite entreprise, Créa Terre, chaque personne peut la solliciter pour se procurer un article unique. 
 
"Je recherchais une activité qui puisse me détendre et m'apaiser,  j'ai donc commencé la céramique en participant à des ateliers. J'ai tout de suite adhéré à cette discipline. Désormais, je réalise des personnages en céramique avec de la terre cuite émaillée, des membres de la famille et même des animaux de compagnie à partir d'une photo. Je crée également des bols et des gamelles personnalisées pour les animaux. Lorsque je travaille sur des personnages, il faut énormément observer. En effet, je crée des représentations, des traits de la personne. Je peux même ajouter des accessoires. En les réalisant, j'ai l'impression de passer du temps avec elles. Pour le moment, je n'ai plus vraiment le temps de faire des choses qui sortent de mon imagination", déclare Marie Vincent. 
 
Chaque création dégage une multitude d'émotions. Pour cette céramiste, il est essentiel de réaliser des objets qui plaisent aux personnes. 
 
"J'espère toujours provoquer de la douceur. Dans mes personnages, il y a constamment de la proximité et de l'attachement. Je constate que la population a de plus en plus un intérêt pour le local et souhaite avoir des objets uniques et personnalisés. Les clients préfèrent se procurer la parfaite imperfection qu'une chose achetée dans les grandes enseignes. En allant chez les artisans, ils ont des réalisations personnalisées et qui leur ressemblent".
 
Partager sa passion 
  
A l'heure actuelle, Marie a aménagé un atelier dans son garage afin de confectionner ces magnifiques créations. De nombreux projets en tête, elle espère pouvoir concrétiser ses rêves.
  
"Dans le futur, je compte créer des ateliers pour adultes et adolescents pour qu'ils apprennent la céramique. J'espère également recommencer prochainement les marchés artisanaux", conclut Marie Vincent. 
© Marie Vincent