Depuis quelques jours, des militaires viennent prêter main-forte dans différents hôpitaux du pays, comme à Malmedy ou encore à Verviers. Cela sera également le cas dès ce vendredi au sein du Centre Hospitalier de Wallonie picarde.

En effet, comme le dévoile la ministre de la Défense, Ludivine Dedonder a autorisé l'appui de quatre militaires au CHwapi. "J'ai ainsi répondu à la demande de la direction d'obtenir un renfort de personnel pour la manutention de matériel afin de soulager les équipes en place."

Pour la ministre, cette solidarité est hautement importante en cette période de crise. "À Tournai, comme partout ailleurs dans notre pays, les services de la défense se mobilisent et réagissent immédiatement pour apporter leur aide à la société civile face à cette deuxième vague."

Rappelons que, en moyenne, le Centre Hospitalier de Wallonie picarde dénombre une quinzaine d'hospitalisations par jour en unité Covid. Ce mardi près de 150 patients y étaient hospitalisés dont une trentaine à retrouver en soins intensifs. La charge de travail du personnel médical est quant à elle beaucoup plus importante que celle connue lors de la première vague. "Il y a de la sueur, il y a des larmes car, évidemment, la charge de travail est énorme", avait effectivement avoué la Dr Mélanie Delvallee.