En septembre 2019, la police du Tournaisis a été appelée pour de nombreuses bagarres sur les quais à Tournai. Ce soir-là, un jeune homme était de la partie et s'en est pris violemment à un policier en lui lançant une table.  
 
"J'étais sous l'effet de l'alcool. En sortant d'un bar, j'ai reçu un coup de poing. Je n'étais pas dans mon état normal, je ne me souviens pas de ce qu'il s'est passé", déclare le prévenu à l'aide d'un interprète. 
 
Un passé douloureux 
  
Pour l'avocat du jeune homme, il est important de prendre en considération la situation de son client et demande donc une suspension du prononcé ou une peine de travail.
 
"Il y a peu de temps que mon client est arrivé sur le territoire belge et il n'est pas habitué à l'alcool. Lors de cette soirée, il a notamment été influencé par des amis. Actuellement, il suit des cours pour apprendre le français et l'année dernière, il a participé à une formation citoyenne. Il est bien entendu d'accord pour indemniser la victime". 
  
En ce qui concerne l'avocat de la partie civile, ce dernier sollicite un dommage moral de 500 euros et des indemnités.
  
Quant au représentant du ministère public, il requiert une peine de six mois d'emprisonnement mais ne s'oppose pas à un sursis.
  
Le dernier mot a été donné au prévenu qui n'a pas hésité à s'excuser.  
 
"Je demande pardon au policier. Je viens d'un pays en guerre et je suis venu en Belgique pour m'intégrer. J'ai des problèmes psychologiques à cause de ce que j'ai vu dans mon pays. Aujourd'hui, je veux aller de l'avant et vivre tranquillement".
 
Le jugement sera prononcé le 6 mai.