Alice se réveille un beau matin pluvieux et s'en va travailler. Soudain, elle n'est plus elle-même et dans sa folie, agresse sans raison une collègue. Le commissaire Guy mène l'enquête.

Voilà comment débute Le parapluie rouge, la bande dessinée de François VanDorpe, alias Chawa, qui a pour décors différents endroits bien connus de la cité des Cinq Clochers. Une première BD pour les éditions Les déjeuners sur l'herbe.

"Ce n'est par contre pas une première pour moi", nous confie l'auteur, graphiste depuis près de 40 ans. En effet, membre fondateur de la revue le Noir Mauviard dans les années 80, François VanDorpe a également réalisé en 1979 une BD en noir et blanc: l'Affaire Jean Adin. "Cela partait d'une base historique sur le curé de Mouscron qui avait été enlevé par les Hurlus."

En attendant, c'est bien à Tournai que se déroule cette nouvelle histoire. "J'avais envie de refaire une BD, de raconter des histoires, de m'amuser. Le parapluie rouge parle également d'un virus mais cela n'a rien à voir avec le Covid ! L'idée m'est d'ailleurs venue avant la pandémie. Puis, cela est tout à fait différent de ce que nous connaissons."

Longue d'une quarantaine de planches, Le parapluie rouge ne suit pas de véritable héros. "C'est finalement une histoire un peu surréaliste qui frôle la réalité d'une époque indéterminée. Tout ce que l'on sait, c'est que l'histoire débute un 24 avril."

Dès ce mercredi, François VanDorpe sillonnera les différents points de vente possibles afin de proposer sa BD, normalement disponible au prix de 15€. Certains lecteurs ont eu l'occasion de s'approprier Le parapluie rouge en avant-première, comme c'est notamment le cas de Jacky Legge, conservateur du Musée de Folklore de Tournai. "J'ai commencé la lecture sans savoir m'arrêter. On entre très vite dans ce livre, tant par l'histoire que par le dessin qui met bien en avant le caractère architectural de notre cité qui est presque un personnage en soi."

On peut effectivement dire que les nombreux mois de travail de Chawa ont débouché sur une œuvre parfaitement réussie. François VanDorpe étant de plus originaire de Mouscron, pourquoi pas une suite au sein de la cité des Hurlus ? "On pourrait effectivement donner une suite à cette histoire en la reliant sur Mouscron !", assure notre interlocuteur, cousin de Jacques Mercier.