Les trois jeunes possédaient 75 grammes d'héroïne lors de leur interpellation.

Ce dimanche, les forces de l'ordre de la zone de police du Tournaisis ont interpellé trois mineurs français originaires de Fontainebleau. Tous les trois âgés de 17 ans, dont l'un fêtant sa majorité dans deux mois, ils étaient en possession de 75 grammes d'héroïne qui étaient destinés à la vente. Ils œuvraient pour l'un des réseaux actifs sur Tournai.

"Ils ont été entendus ce mardi par un juge belge de la jeunesse, a détaillé ce mardi Frédéric Bariseau, premier substitut du procureur du roi de la division de Tournai de l'arrondissement judiciaire Mons-Tournai. Celui qui fêtera bientôt sa majorité a été placé en centre fermé IPPJ (Institution Publique de Protection de la Jeunesse NdlR) , un autre en centre ouvert IPPJ et le troisième a été relâché, il venait de débuter dans ce milieu."

Le premier substitut met d'ailleurs la lumière sur un phénomène nouveau. "Auparavant, les dealers cherchaient des consommateurs chez qui s'installer pour procéder aux ventes. Désormais, il essaie de trouver également des personnes qui ne consomment pas. En contrepartie, ils rémunèrent leur hébergeur."

Ce phénomène nouveau est évidemment également punissable par la loi. "Mettre son habitation à disposition peut également mener aux mêmes peines que les vendeurs. J'ai déjà vu un cas où l'hébergeur était condamné à dix-huit mois ferme."