Le dossier du futur Palais de Justice de Tournai est une véritable saga depuis plusieurs années. La Cité des Cinq Clochers a donc décidé de mettre à la disposition de la régie des bâtiments un terrain qui sera d'ailleurs le parking de la prison. L'idée sera donc de rassembler les six lieux de justice de Tournai en un seul endroit et d'avoir des locaux plus adaptés car les conditions deviennent difficiles.
   
C'est donc ce lundi, que le secrétaire d'État Mathieu Michel et le bourgmestre de Tournai, Paul-Olivier Delannois ont signé le protocole d'accord de coopération à propos du futur et très attendu Palais de Justice.
  
"Une chose positive a souligner est que ce dossier a permis de créer des liens. J'ai tenu à ce que la ministre de la Défense Ludivine Dedonder et le ministre du Budget Jean-Luc Crucke soient présents. Nous avons eu de nombreuses réunions pour que ce dossier aboutisse. Je voulais donc les mettre dans la partie", déclare le bourgmestre de Tournai. 
    
Pour les différents protagonistes présents, il est clair que ce dossier a pris du temps mais il est désormais sur la bonne voie. Le bâtonnier du bureau de Tournai, Bernard Dapsens, n'a pas hésité à rappeler l'importance de ce projet. 
 
" C'est un projet indispensable pour la justice et pour la région. Il a y déjà de nombreuses années que l'on en parle mais aujourd'hui, le projet évolue rapidement."
 
D'après le secrétaire d'État Mathieu Michel, cet accord de collaboration n'est que la première étape avant que ce projet tant attendu aboutisse concrètement.
    
"Je suis très ému d'être présent aujourd'hui et effectivement, c'est un projet qui crée des liens. C'est également un dossier qui fédère et qui est porteur de symboles. J'attache beaucoup d'importance aux bâtiments de justice et cet accord n'est que la première étape qui est néanmoins importante. En effet, après, il faudra passer par de nombreux échelons avant que le projet se concrétise. Je n'apprécie pas les dossiers qui prennent du temps au contraire, j'aime lorsque les dossiers avancent. Je mettrai donc toute mon énergie pour que cela aboutisse", précise le secrétaire d'État Mathieu Michel.  
 
La question qui se trouve sur toutes les lèvres est bien évidemment quelle est la prochaine étape ? Désormais, il faudra attendre d'avoir la programmation du SPF Justice, les autorisations ainsi que le budget avant de commencer les travaux. Dans tous les cas, l'achèvement pourra être envisagé vers 2024 s'il n'y a pas d'accrochage. Une réflexion approfondie sera faite concernant l'ancien Palais de Justice de Tournai.