En postant un commentaire sur Tripadvisor le 15 février 2016, Laurent (prénom d'emprunt) n’aurait jamais soupçonné possible de se retrouver à comparaître à la barre du tribunal correctionnel ! Le Greco, restaurant tournaisien bien connu de la place de Lille, avait été victime d’un message désobligeant de sa part sur ce site où il est possible de laisser son avis après avoir fréquenté différents établissements.

En effet, Laurent y était allé manger le 10 février 2016 avec sa maman. Il a par la suite subi des désagréments toute la nuit, “jusqu’au petit matin” selon ses dires. Cinq jours après les désagréments subis par Laurent, celui-ci avait décidé de faire part de son expérience sur le célèbre site prévu à cet effet, Tripadvisor.

Laurent n’avait pas pesé ses mots ce jour-là. Il avait nommé son commentaire par le titre “Danger pour la santé publique” et continuait en écrivant “Oui, je me permets de mettre 0/10. C’est une adresse que nous connaissons depuis 15 ans, nous avons toujours été bien servis jusqu’à ce soir. J’ai vomi toute la nuit jusqu’au petit matin, les plats étaient réchauffés et la nourriture sans doute périmée. C’est un danger pour la santé publique.”

Après avoir lu ces mots à l’égard de son établissement, le responsable du Greco avait été outré de voir que de telles choses se disaient sur son restaurant, en dénigrant d’une telle manière sa cuisine. Actif depuis 35 ans, le restaurant n’avait jamais eu à faire face à une critique aussi offensante et avait donc décidé de porter plainte contre Laurent pour atteinte à l’image et à la réputation ainsi que méchanceté avec intention de nuire.

Chose que Laurent a contestée à la barre du tribunal. “Je n’ai pas voulu nuire, j’ai simplement relaté une mauvaise expérience. Si j’avais vraiment voulu nuire au restaurant, je n’aurais pas commencé mon commentaire en expliquant que j’y avais toujours bien mangé pendant 15 ans, exprime le prévenu. Je ne me serais pas contenté d’un seul commentaire sur un seul site, et surtout, je n’aurais pas supprimé mon commentaire par la suite."

Laurent conclut en exprimant qu’il regrette sincèrement. "Je n’avais rien à gagner dans cette histoire, je donnais simplement un avis.” Le restaurateur a demandé un dédommagement de 5 000 € pour atteinte grave à son image et sa réputation, tandis que l’avocat de Laurent sollicitait le paiement d'un euro symbolique avec une suspension simple du prononcé. Le substitut du procureur du roi a quant à lui requis quatre mois de prison avec sursis ainsi qu’une amende de 50 € à l’encontre du prévenu, qui n’a aucun antécédent. Le jugement sera prononcé le 22 mars prochain.