Malgré la crise sanitaire du Covid-19, le festival des Rencontres Inattendues, musiques et philosophies, a tout de même pu se tenir le temps d'une journée, le samedi 29 août. À l'occasion de cet événement, des indications et divers signes ont été tracés à la peinture blanche sur le sol du centre historique de la cité des Cinq Clochers, avec l'accord de la Ville, ce traçage était censé être éphémère.

Seulement, si l'événement est passé maintenant depuis plus de trois semaines, les traces sont quant à elles toujours présentes ! Ces dernières se sont légèrement effacées mais restent toujours bien visibles. Et ce n'est malheureusement pas du plus bel effet. "C'est assez particulier, surtout au pied du Beffroi", souligne d'ailleurs un visiteur de passage à Tournai ce week-end. 

"Quand l'accord nous a été demandé, il nous a été signalé que la peinture disparaîtrait rapidement, ce n'est visiblement pas le cas, déplore le bourgmestre Paul-Olivier Delannois (PS). Nous avons tenté d'effacer ce marquage mais cela semble bien ancré." Le bourgmestre explique encore avoir pris contact avec les organisateurs. "On m'a signifié que cela partirait avec la pluie mais qu'avec la météo actuelle, cela n'aide pas." Espérons dès lors ne pas connaître encore une sécheresse de plusieurs semaines...

Paul-Olivier Delannois a, en attendant, pris contact avec Serge Hustache, président du festival. "Je lui ai demandé de vite trouver une solution. Nous n'autoriserons en tout cas plus ce genre de choses lors de prochaines éditions."