Tournai-Ath-Mouscron

À la demande de la ville de Tournai, une délégation composée du bourgmestre Paul Olivier Delannois, de la première échevine Coralie Ladavid et de l'échevin de l'urbanisme Philippe Robert a été reçue ce matin par Mme Mechtild Rössler, directrice du centre du patrimoine mondial.

"Soucieux de garder le label pour nos deux édifices répertoriés à l'Unesco, nous avons voulu montrer à l'organisation mondiale l'intérêt important que nous portions à ce dossier en particulier et au patrimoine tournaisien en général", explique-t-on du côté de la Ville.

Mme Rössler a ainsi expliqué que l'Unesco attendait des autorités belges l'élaboration d'une étude d'impact sur la valeur universelle de la cathédrale et du beffroi . Il s'agit, en effet, de démontrer que les critères de classement des deux monuments sont toujours respectés .

"Nous sommes dès lors étonnés que le gouvernement wallon n'ait pas d'emblée donner l'ensemble des éléments afin d'apaiser les craintes de l'Unesco. De notre côté, nous ne manquerons pas de prendre contact avec les différentes autorités compétentes pour qu'elles puissent apporter des éléments de réponse à l'élaboration de cette étude d'impact."