L'élargissement de l'Escaut, qui permettra le passage de bateaux de plus gros tonnages, est une aubaine pour nos industries de la région.

En 2019, l'entreprise CCB a ainsi expédié 400.000 tonnes de granulats par voie d’eau en 2019.

Ces chiffres laissent penser à CCB que le transport fluvial représente un réel modèle d’avenir.

"En décembre dernier, CCB Granulat a dépassé la barre symbolique des 400.000 tonnes de granulats expédiés par voie d’eau en une année, augmentant de plus de 20 % les quantités transportées les années précédentes. Le transport fluvial fait partie du dispositif trimodal mis en place par CCB et est considéré par l’entreprise comme un réel modèle d’avenir", explique l'entreprise

Pour le transport de ses marchandises, l'entreprise a mis en place un dispositif de transport trimodal permettant d’offrir aux clients flexibilité et réactivité dans l’organisation des livraisons. Notons que CCB dispose d’un quai à Chercq, dans le port autonome du centre et de l’ouest (PACO).

"Une péniche moyenne de 1.500 tonnes transporte autant que 50 camions. En acheminant ainsi les granulats depuis CCB vers nos clients, nous contribuons à diminuer notre empreinte écologique. ", explique Benno Groeneweg, directeur matériaux de construction de la société De Hoop

La CCB (Compagnie des Ciments Belges), est une société active depuis plus de 100 ans dans le bassin tournaisien spécialisée dans l’exploitation de carrières pour la production de ciments, de granulats et de bétons. CCB exploite une cimenterie, 3 carrières et 14 centrales à béton en Belgique et en France. 

Avec des bateaux pouvant atteindre une capacité de transport de 1800 t., et plus de 1.500 km de voies navigables en Belgique, ce modèle de transport représente une alternative particulièrement intéressante pour les entreprises, tant d’un point de vue économique, que logistique et environnemental. À ce jour, CCB approvisionne trois marchés par voie d’eau : la Belgique, la France (Ile de France et Picardie) et les Pays-Bas.