La sixième chambre correctionnelle du tribunal du Hainaut, division de Tournai, a requalifié une tentative de meurtre en menaces par gestes ou emblèmes, et a prononcé une peine de quatre mois de prison contre un Tournaisien, déjà condamné à vingt-quatre reprises pour des faits de délinquance. La peine est assortie d'un sursis probatoire d'une durée de trois ans pour ce qui excède la détention préventive. Les faits ont eu lieu le 30 août 2019 en soirée. Au volant de sa voiture, le prévenu a effectué des manœuvres dangereuses, manquant de renverser deux hommes sur la rue Saint-Martin à Tournai, avec lesquels il venait de se quereller à la sortie d'un restaurant.

Le prévenu et ces deux hommes s'étaient déjà querellés plus tôt dans la journée, dans le contexte d'un vol avec violence dans le milieu des stupéfiants. Une bagarre a éclaté et les deux hommes ont pris la fuite. Le prévenu est monté dans sa voiture et les a poursuivis sur la rue Saint-Martin, dans le centre-ville de Tournai.

Selon les témoins, le prévenu était fou de rage, réalisant un véritable rodéo sur la chaussée pavée, qui ne pouvait que conduire à la mort des victimes. Toutefois, le tribunal constate qu'aucune reconstitution des faits n'a permis de confirmer la version des victimes. Il existe donc un doute sur l'intention de tuer. Les faits ont donc été requalifiés en menaces par gestes ou emblèmes.