Le tribunal correctionnel de Tournai a rendu mardi après-midi, son jugement à l'égard d'Amaury. En mai 2019, Didier avait prêté son véhicule au jeune Amaury afin que ce dernier aille récupérer son téléphone portable, oublié à la gare de Tournai. Le prévenu semble avoir profité de la gentillesse de son ami et a ainsi gardé le véhicule pendant plusieurs jours. "Quand j'ai voulu rapporter la voiture, Didier dormait. J'attendais donc son coup de téléphone", avait indiqué Amaury lors de l'instruction d'audience.

Les antécédents pris en compte

Trois jours après les faits, alors que le prévenu circulait avec la voiture de la victime au niveau des Boulevards, Didier s'est accroché au capot pour interpeller "son ami" et ainsi récupérer sa voiture. "Le feu était vert et le conducteur derrière moi klaxonnait, j'ai donc redémarré avec Didier sur le capot". Traînée sur plusieurs kilomètres, la victime a été gravement blessée aux chevilles. Pour l'avocat de la défense, le vol n'était pas établi. "Mon client a expliqué devant la barre, qu'il a essayé de joindre la victime à plusieurs reprises. De plus, cette dernière n'a pas porté plainte après le soi-disant vol de son véhicule. Rien ne permet donc de dire qu'Amaury souhaitait garder la voiture"

Le représentant du ministère public avait même précisé que ce dossier était digne d'un film de Belmondo. Pour le tribunal correctionnel de Tournai, il est évident que la peine la plus forte doit être prononcée tout en tenant compte des nombreux antécédents du prévenu. Une peine de 15 mois de prison a donc été prononcée.