Le prévenu se masturbe sur la voie publique en présence d’une mineure d’âge

CELLES Le tribunal correctionnel de Tournai rendra son jugement le 26 avril dans le cadre d’une affaire d’exhibitionnisme. Originaire de Mouscron, Didier, 38 ans, est cité à la barre pour avoir outragé les mœurs sur la voie publique en présence de trois jeunes femmes parmi lesquelles figurait une mineure d’âge.

Les faits qui lui sont reprochés ont été commis entre novembre 2010 et juin 2011 dans l’entité de Celles. La première fois, le prévenu a été surpris par plusieurs personnes alors qu’il se masturbait ostensiblement sous les yeux hagards d’une gamine de 11 ans à proximité d’un banc public.

Une autre plaignante a aperçu à bord d’une voiture ce personnage impudique en train d’effectuer des mouvements de va-et-vient au niveau de ses parties intimes. Le dossier répressif fait état d’autres témoignages accablants aux abords d’un hall sportif où il aurait été vu se masturber dans un buisson à deux reprises en l’espace de 24 heures.

Interpellé avant d’être présenté au juge d’instruction le 12 octobre dernier, l’intéressé a été laissé en liberté à condition de suivre une thérapie adaptée à sa déviance. “J’étais subitement sous l’emprise de pulsions incontrôlables” , se souvient-il pour expliquer ses agissements ayant choqué les victimes, qui ont alerté les services de police.

Travaillant dans le secteur des espaces verts, le prévenu a fréquenté l’enseignement spécial. Dans la mesure où il est en aveux, le ministère public ne s’oppose pas à lui octroyer une mesure de faveur.

Selon son avocat, qui plaide la suspension du prononcé de la condamnation, deux éléments ont facilité le passage à l’acte. “En plus du décès de son père, mon client a subi la perte douloureuse d’un enfant durant la période infractionnelle et a dû bénéficier d’un suivi médicamenteux.”



© La Dernière Heure 2012