Christophe, âgé de 47 ans, est actuellement détenu à la prison de Tournai jusqu'en 2025. Dernièrement, il devait se présenter devant la barre du tribunal correctionnel pour s'expliquer des faits qui ont engendré son arrestation en 2017.
 
Les faits se sont effectivement déroulés dans un café en septembre de cette année-là. Christophe a alors eu une altercation avec un homme pour des attouchements et par la suite, a eu un comportement violent en lui donnant un coup.  
 
"Je l'ai frappé car il a mis sa main sur mon cul, il a même essayé de mettre un doigt", s'exclame Christophe devant la barre du tribunal correctionnel de Tournai.  
 
Après cet événement et au cours de la soirée, le prévenu est allé chercher une pita pour la manger chez une connaissance. Cependant, devant le domicile, les services de police étaient occupés de verbaliser un véhicule garé sur une place handicapée. Christophe, sous l'effet de l'alcool, s'en est pris aux policiers présents. 
 
Effectivement, le prévenu s'est rebellé contre les policiers et a même frappé violemment un agent. Selon les dires de Christophe, les policiers ont tenté de le calmer mais il n'a pas écouté leurs conseils. Il s'est par ailleurs, excusé directement vis-à-vis du policier. 
 
Le représentant du ministère public requiert une peine de 4 mois d'emprisonnement vu les nombreux antécédents du prévenu pour des vols ou encore des coups et blessures. 
 
Pour l'avocat du prévenu, il est évident que son client est en aveu et assume son comportement envers les policiers mais il s'est tout de suite excusé. Ce dernier a demandé au tribunal la plus grande clémence.
 
"Je n'ai pas fait exprès d'avoir donné ce coup, c'était dans l'action et par colère", conclut le prévenu. 
  
Le jugement sera prononcé le 3 juin.