La nouvelle majorité chiévroise MR-Ecolo vient de dévoiler le plan d’investissement communal 2019-2021 (PIC).

Le bourgmestre Claudy Demarez (MR) a énuméré les différents projets retenus dans le cadre du plan triennal.

Au total, quelque 825 000 € sont prévus pour les financer, dont plus de 50 % (422 000 €) seront couverts par des subsides provenant de la Région wallonne.

"Choisir, c’est renoncer pour reprendre la formule consacrée. Il était impossible de répondre favorablement à toutes les demandes et attentes de la population tant celles-ci étaient nombreuses. Il a donc fallu arrêter des choix mais la commune aura la possibilité d’élaborer un second PIC durant cette législature reprenant d’autres projets non sélectionnés cette fois-ci", précise le maïeur chiévrois.

Ce PIC va d’abord permettre de poursuivre la rénovation des bâtiments publics. Après le centre culturel de Tongre-Notre-Dame ainsi que les maisons de cité et de village de Chièvres et de Huissignies, d’autres infrastructures vont à leur tour bénéficier d’une réhabilitation.

Ce sera notamment le cas des anciens locaux du CPAS à Ladeuze dont une partie est occupée par l’école communale. Une enveloppe de 305 000 € est prévue pour réaliser divers travaux concernant les toitures, les planchers et les menuiseries, sans oublier les aménagements intérieurs, de même que le chauffage et les installations électriques.

Le second projet se traduira par la transformation en maison de village de l’église désacralisée de Tongre-Saint-Martin (235 000 €). En matière de mobilité douce, 161 000 € seront affectés à la réfection des accotements de plusieurs voiries.

Parmi celles-ci figure la rue Criquelion reliant le centre de Chièvres à Horimetz, là même où le parking de l’étang d’Hoves subira un lifting pour 77 000 € avec un accès aux PMR. Sur le plan énergétique enfin, des panneaux photovoltaïques seront installés à l’école communale de Vaudignies (45 000 €).