Ibrahim, actuellement détenu, devait comparaître ce lundi après-midi à la barre du tribunal correctionnel de Tournai pour des faits de stupéfiant. Le 3 février 2018, un certain Ali a déposé plainte auprès des services de police afin de dénoncer le jeune Ibrahim. Lors de sa déposition, il dira "être exploité et menacé". Souhaitant collaborer avec la justice, Ali confiera son téléphone portable dans lequel, on retrouvera de nombreux éléments mentionnant la vente de cocaïne et d'héroïne.

Ibrahim semble être un habitué des tribunaux puisqu'il était déjà impliqué dans un autre célèbre dossier, celui des "yeux bleus". Cette bande avait par ailleurs été démantelée le 23 juillet 2021 à la suite d’une plainte déposée par un Tournaisien dont l’appartement était squatté par deux dealers du nord de la France. 

Le représentant du ministère public a demandé de déclarer ces faits comme établis et de tenir compte de la quantité importante retrouvée au domicile du prévenu soit plus d'un kilo d'héroïne et 600 grammes de cocaïne ainsi que l'état de récidive de l'individu. Une peine de trois ans a donc été requise à l'égard d'Ibrahim. En ce qui concerne Ali, il risque 20 mois de prison.

"Je ne vais plus jamais faire de bêtises"

"Dans le cadre de ce dossier, mon client est auditionné en mai 2020 et a avoué explicitement les faits", a indiqué Me Ronveau, avocat de la défense. "La situation d'Ibrahim n'est pas brillante. Le 5 avril dernier, il sera condamné à cinq de prison pour exactement les mêmes préventions concernant le dossier des yeux bleus. Pendant toute sa jeunesse, il a été livré à lui-même et a malheureusement côtoyé le monde de la drogue". Me Ronveau a sollicité de ne pas prononcer de peine complémentaire ou à titre subsidiaire, un sursis.

"Je suis sincèrement désolé. Je ne vais plus jamais faire de bêtises", a conclut Ibrahim. Le jugement sera prononcé le 30 mai.