Les nouveaux bâtiments de cette phase 2 des travaux du CHwapi, tendant vers un site unique, vont venir s’imbriquer de façon logique sur celui de la première phase mais également dans l’environnement.

"En termes d’accessibilité, le site est situé en bordure de boulevards périphériques et très bien desservi par la plupart des axes routiers régionaux, détaille Laurent Grisoy, du bureau d’architecture Archipelago. Il est également très bien relié au centre-ville historique par un réseau de parcs urbains qui aboutira sur le nouveau parvis de l’hôpital."

La mobilité douce et active va y être ainsi favorisée. "Ce nouveau parvis sera effectivement dédié aux piétons et aux cyclistes. Pour les véhicules, un parking souterrain abritant près de 1 000 places sera aménagé. Une traversée urbaine permettra également de relier le boulevard Lalaing à la rue des Sports en traversant le centre hospitalier à toute heure de la journée sans devoir contourner tous les bâtiments."

Le côté naturel ne sera pas non plus oublié puisque l’on retrouvera également des parties végétalisées dans l’esprit d’un parc urbain. Cet espace sera ainsi disponible pour tous, tant les patients que les habitants du quartier et de la ville. "Un jardin thérapeutique verra également le jour pour les patients hospitalisés en longue durée", détaille encore Nicolas Van Gost d’Archipelago.

À la réalisation des travaux, on retrouve plusieurs entreprises de la région. En effet, Bam Galère, Cit Blaton, Tradeco Belgium et Dherte se sont associées afin de répondre au cahier des charges inhérent au gros œuvre. "C’est un partenariat régional fort qui démontre la volonté du CHwapi de collaborer et de faire confiance à des acteurs locaux au savoir-faire qui n’est plus à démontrer", rappelle Didier Delval, le DG du CHwapi.

Tout a ainsi été étudié pour que les travaux impactent le moins possible l’hôpital et ses alentours. "Nous nous sommes en effet montrés extrêmement attentifs sur ce point. Grâce à une excellente coordination, la mobilité sera la moins impactée possible." Le chantier est ainsi prévu sur trois ans.