Qui, au sein d’un des trois sites du Centre hospitalier de Wallonie picarde, ne sait jamais senti hésitant au moment d’emprunter la route adéquate menant au bon service ? Heureusement, des volontaires sont toujours présents pour venir en aide aux visiteurs.

Derrière ces volontaires, on retrouve à la coordination Bruno Landrieu, 60 ans, en poste depuis un an et demi. "Je suis moi-même passé par la case volontaire, assure-t-il. Les circonstances ont fait que j’ai eu la chance d’hériter d’une belle équipe qui a été construite durant de longues années."

Aujourd’hui, 70 volontaires composent l’équipe. La moitié de l’effectif s’occupe de l’accueil et de l’orientation. "C’est donc la partie visible de l’iceberg. Ce sont les personnes que l’on voit lorsque l’on rentre dans un site. On les reconnaît à leur vêtement spécifique de couleur bleue."

L’autre moitié s’occupe de la partie écoute et accompagnement. "Ces personnes travaillent un peu plus dans l’ombre. On les retrouve dans les différentes unités de soin, en gériatrie, en revalidation, en soins palliatifs, en pédiatrie et aux urgences."

Assurer la liaison

Le CHwapi fait d’ailleurs partie des rares hôpitaux de Wallonie à proposer un service de volontariat aux urgences !

"C’est le point sensible d’un hôpital. Ici, la fonction principale d’un volontaire est d’assurer la liaison entre la personne qui entre aux urgences et ses proches qui attendent dans la salle d’attente, sachant que les visites ne sont pas systématiquement possibles. On va aussi parler avec les personnes qui trouvent le temps long. Comme pour toutes les fonctions des volontaires, le but est d’apaiser, de rendre les choses plus sereines."

Si le Covid-19 a forcé les volontaires à rester chez eux, les équipes ont pu facilement être reconstituées dès la mi-juin.

"Les volontaires ont compris que s’ils ne pouvaient plus venir, c’était aussi pour leur santé. Mais ils avaient hâte de reprendre. On a pu reprendre du service pour la partie accueil et orientation mais, avec la crise sanitaire, on ajoute un certain nombre d’éléments comme la vérification du rendez-vous, le port du masque, la désinfection des mains ou encore veiller à la fluidité au sein de l’hôpital dans les couloirs ou salles d’attente."