La RN48 à Mourcourt est une voirie problématique où l'on ne compte plus les accidents qui s'y sont produits. Les riverains ont d'ailleurs pris le problème à bras le corps en se battant depuis des années pour assurer sa sécurisation. Ils ont, à cet égard, très régulièrement interpellé le monde politique.

Des aménagements ont ainsi vu le jour. Un travail de signalisation et de sécurisation des virages y a ainsi été fait. La députée wallonne Mathilde Vandorpe (cdH), qui s'est régulièrement penchée sur ce dossier, avait interpellé en décembre dernier la ministre de la Sécurité routière, Valérie De Bue (MR), en lui expliquant que le plus gros du travail serait de faire ralentir la vitesse des usagers pour la sécurité de tous.

La ministre a ainsi rappelé que la Région a mis pour cela en place un service gratuit de location de lidars à destination des zones de police qui leur permet de contrôler les vitesses pratiquées à différents endroits et durant plusieurs semaines par an tout en finançant intégralement le placement de radars permanents.

D'ailleurs, en cette année 2021, il est prévu de déployer une vingtaine de radars permanents supplémentaires en province de Hainaut. Et, bonne nouvelle, Mourcourt est concernée !

"Si la liste de la vingtaine de sites retenus n'est pas encore complètement finalisée, je peux néanmoins informer que le site sur le N48 à hauteur de l'arrêt de bus Mourcourt cabine est retenu pour l'installation d'un radar fixe", signale effectivement la ministre.

Voilà une nouvelle qui va ravir les riverains concernés !