Inaugurée en 1964, avec une structure en béton précontraint et des garde-corps métalliques, la passerelle de l'Arche reliant le quartier Saint-Piat au quartier Saint-Jean est une infrastructure vieillissante qui a grand besoin de faire peau neuve.

C'est dans ce cadre qu'une participation citoyenne a été menée et cette dernière a porté ses fruits. "En effet, la future Passerelle aura pour fonction d’être piétonne mais également cycliste, permettant de connecter les voies cyclables de part et d’autre des deux rives", souligne Aline De Meester, chargée de projets à la Ville de Tournai. Par ailleurs, une cinquantaine de citoyens ont pris part à la séance d'information publique qui s'est tenue en visioconférence ce mercredi soir.

Un concours d'architecture va désormais permettre de désigner un auteur de projet. "Il a été lancé en février et aboutira à la sélection de plusieurs candidats dans le courant de cette année. Ceux-ci devront ensuite remettre une esquisse. Au terme du concours, un jury désignera le lauréat qui se verra attribuer le marché, en 2022. La procédure d’obtention du permis d’urbanisme et la désignation de l’entreprise se dérouleront en 2023, avec des travaux qui auront lieu dans la foulée."

Les travaux de construction sont évalués à 3,5 millions d’euros. Ce montant a été réservé par le ministre wallon de la Mobilité, Philippe Henry (Écolo). La Ville de Tournai a quant à elle inscrit à son budget communal la somme de 400 000 €, nécessaire aux études techniques de faisabilité, aux indemnités de concours d’architecture et à la rémunération de l’auteur de projet.