Il y a un peu plus d’un an était inaugurée la nouvelle jonction des deux parcs communaux de la cité des Hurlus. On y retrouvait ainsi un espace polyvalent agrémenté d’une belle terrasse et de plans d’eau, des bassins à débordement.

Cependant, la pompe qui alimente l’étang supérieur ne fonctionne visiblement plus, ce qui a pour conséquence que les bassins inférieurs ne sont plus alimentés.

"Dans chaque bassin jouxtant la terrasse, il manque actuellement entre 40 et 50 cm d’eau, explique le conseil communal Ecolo Marc Leman qui a soulevé le problème. Au mois de juillet, il manquait beaucoup plus d’eau. Lors des fortes chaleurs de juillet, le manque d’oxygène et de courant dans les bassins a provoqué de fortes concentrations et proliférations d’algues vertes."

Effectivement, les eaux stagnantes des bassins sont désormais verdâtres. "Le bassin supérieur qui doit logiquement être rempli à ras bord pour assumer son rôle d’épuration par les plantes filtrantes n’exerce plus du tout son rôle. Or ce rôle d’épuration est indispensable afin d’augmenter la teneur en oxygène de l’eau grâce entre autres à la photosynthèse."

Ce qui doit ainsi ressembler à un bel espace de plantes filtrantes et de pierres de lave ressemble en effet plutôt à un espace de fauchage tardif. "L’espace plantes de l’étang supérieur est à sec et de nombreuses autres plantes s’y sont installées depuis plusieurs mois. Il y a même du maïs qui y pousse !"

Marc Leman détaille encore que, du fait du manque d’eau, des canes se sont également retrouvées coincées avec leurs canetons dans les bassins, ne sachant plus en sortir. "Heureusement, le personnel de la cafétéria a eu la bonne idée de rajouter des planches sur les bords permettant aux animaux prisonniers de pouvoir s’échapper."

La bourgmestre Brigitte Aubert a ainsi confirmé que la pompe n’a jamais fonctionné correctement. "Il y a eu de nombreuses malfaçons, nous n’avons pas obtenu les schémas et garanties nécessaires. Plusieurs mails et recommandés peuvent en attester !"

La commune a ainsi rencontré le chef des travaux d’Interconstruct, dont un sous-traitant a réalisé et placé la pompe en question. "Il a été entendu que la pompe serait retirée et remplacée à la reprise des chantiers." Ces travaux devraient être effectués prochainement.

"Une étude est en cours, via la société Apitrees, pour proposer au collège communal un plan complet de réaménagement des bassins du parc comprenant la question des apports d’eau, l’alimentation des bassins, les mouvements d’eau, l’intégration paysagère ainsi que la constitution de réserves d’eau"
, conclut ainsi Brigitte Aubert.