Dès ce vendredi 2 avril, une enquête publique va démarrer sur les communes d’Antoing, de Frasnes-lez-Anvaing, de Leuze-en-Hainaut, de Péruwelz et de Tournai. Cette dernière va ainsi concerner l’implantation de quatre éoliennes qui se situeront entre les villages de Bary et de Béclers.

"Trois éoliennes se situeront en zone agricole et une en zone de dépendance d’extraction sur le site de la société des Briqueteries de Ploegsteert, détaille-t-on du côté d’Engie. Avec ce projet, on respecte toutes les prescriptions du Code de Développement Territorial étant donné qu'on se situe en partie en zone d'activités économiques et en partie le long d'une voie ferrée qui est la ligne 94 entre Halle et Tournai."

En termes de hauteur, ces éoliennes mesureront 136 mètres maximum pale levée. "Ce sont donc de petites éoliennes par rapport à ce que l'on peut habituellement voir dans la région." Une éolienne sera donc directement raccordée à la Briqueterie de Ploegsteert tandis que les autres le seront au réseau via Ores.

Au niveau des impacts environnementaux, ces derniers ont été étudiés par un bureau d'étude indépendant et détaillés dans l'étude d'incidences sur l'environnement. Ainsi il est notamment prévu, en termes d'ombrage, les normes à respecter de 30 minutes par jour et de 30 heures par an pour chaque habitation qui peut être concernée. "Par rapport à la faune volante, les différents types d'oiseaux et de chauves-souris ont été répertoriés sur le site et, en fonction des impacts, nous allons mettre en place des mesures d'atténuation ou de compensation." Enfin, au niveau du bruit, les conditions sectorielles seront respectées.

Au niveau du planning du projet, l'enquête publique se terminera le 3 mai prochain. "La décision est attendue pour début août." En cas de décision positive, la construction est prévue dans le courant de l'année 2023.

Au niveau des éoliennes en question, trois seront exploitées par Wind4Wallonia tandis que la dernière le sera par Ideta (50%) et les coopératives Coopem (25%) et Clef (25%).