La députée fédérale tournaisienne Ludivine Dedonder en a fait la demande au Président du conseil européen Charles Michel.

À travers le monde, le Covid-19 a fait pas mal de dégâts en forçant la moitié de l'humanité à se confiner et en tuant plus de 450 000 personnes. De près ou de loin, tout le monde a été impacté par cette situation.

Afin d'honorer la mémoire de toutes les personnes disparues durant cette période de crise comme nous n'en avons plus connu depuis 75 ans, Ludivine Dedonder, députée fédérale, a écrit au Président du conseil européen Charles Michel en lui demandant d'instaurer une journée européenne commémorative.

"Chacun d'entre nous connaît une personne décédée durant cette pandémie: un membre de notre famille, un ami, une connaissance. La perte d'un être cher est sans doute l'un des événements les plus pénibles que l'on puisse vivre mais elle a été d'autant plus insupportable en cette période, souligne Ludivine Dedonder. Dans toutes les civilisations, et ce depuis que l'homme existe, nous avons besoin de faire le deuil. Il s'agit d'une étape importante pour se reconstruire. Cette crise a rendu cela impossible et beaucoup en ont souffert. Les familles n'ont pu se rencontrer, se remémorer les bons moments et pleurer ensemble."

En plus de se rappeler les personnes disparues, cette journée européenne commémorative serait l'occasion de remercier toutes les personnes qui se sont dévouées durant cette crise, qu'elles soient professionnelles ou bénévoles.