Après plus de 100 années d’existence, la Maison Créteur fermera ses portes à la fin du mois de mars.

Une histoire familiale qui s’achève après plus d’un siècle à satisfaire une clientèle qui a toujours été très fidèle.

Une fermeture que la crise sanitaire a accélérée mais qui trottait déjà dans l’esprit de Claudia Dierckens, responsable de la Maison Créteur. “J’avais déjà cette idée dans la tête l’année dernière, mais évidemment, avec le Covid, ça a accéléré un peu les choses. J’avais envie d’arrêter, de changer ma vie. Je pense qu’après 36 ans passés dans la Maison Créteur, il est important de tourner la page et d’entamer un nouveau chapitre”, déclare Claudia Dierckens.

Bien que cette fermeture est envisagée depuis environ un an, quitter un lieu où l’on a passé de nombreuses années de sa vie n’est pas chose facile.

“Ce qui me reste dans l’esprit, c’est le contact avec les clients. C’était une clientèle très fidèle, surtout les gens qui sont dans le milieu du théâtre et ça a toujours été un plaisir de les accueillir, de les servir et, en quelque sorte, de contribuer à la réussite d’un spectacle. C’est vraiment ce contact et le fait de ne plus voir mes clients chaque année qui va le plus me manquer.”

Une grande question trône malgré tout dans l’esprit de Claudia Dierckens et de ses clients. Quel est le sort des déguisements qui ne seront pas vendus à temps ? En effet, environ 20 000 costumes cherchent encore un propriétaire. “Je pense que je vais contacter des personnes qui rachètent des lots de costumes, et le reste sera pour opération terre”, raconte-t-elle.

Évidemment, nombreux sont les clients à qui la Maison Créteur va manquer lors de l’élaboration de leurs spectacles. “Les clients sont un peu déçus de la fermeture, beaucoup m’ont dit qu’ils ne savaient pas où ils iraient après la fermeture, que c’était dommage parce qu’ils étaient toujours bien servis ici. C’est vrai que j’avais des clients très fidèles et c’était un plaisir de les revoir chaque année.”

Mais dans l’esprit des Tournaisiens, la Maison Créteur ne cessera jamais d’exister. Car, comme le dit si bien la propriétaire du commerce spécialisé dans les costumes, “la Maison Créteur évoque avant tout le plaisir, l’amusement, le fait de se transformer en un autre personnage, de ne penser à rien l’espace d’un seul instant”.