Le 23 mars 2019, Corentin et Aurélien auraient porté des coups à l'égard du jeune Quentin. Tout a commencé lors d'une sortie au sein de la boîte de nuit, le Pulse, où une altercation a eu lieu entre les trois hommes. Fort heureusement, les agents de sécurité sont intervenus afin de mettre fin à cette querelle. Quentin et un ami ont alors proposé à deux jeunes femmes de les reconduire chez elles. A proximité de leur domicile, ils constatent un véhicule garé. Inquiètes, elles proposent au conducteur de les déposer quelques mètres plus loin.

"Quentin est sorti du véhicule pour nous laisser passer", a indiqué l'une des filles lors de son audition. "Rapidement, Corentin est arrivé et a commencé à lui porter des coups. Ma copine et moi-même avons tenté de nous interposer. Quentin avait la tête en sang".

"Quand cela s'est passé, j'étais au domicile de Corentin. En entendant des cris, je me suis permis de sortir. Très vite, j'ai reçu un coup et par peur, je suis rentré dans l'habitation", a précisé le prévenu à la barre du tribunal correctionnel de Tournai. "De qui avez-vous reçu ce coup ? D'une Tortue Ninja ?", s'est exclamée la juge. "Il est possible que cela soit de Quentin", a répliqué le jeune homme. En ce qui concerne la victime, il est convaincu de n'avoir porté aucun coup mais bien d'avoir été frappé par le dénommé Aurélien, absent lors de l'audience. "Cinq personnes se sont précipitées sur moi. Trois d'entre elles me portaient des coups et les deux autres me tenaient. Aurélien regardait de loin la scène". 

Pour le représentant du ministère public, les éléments du dossier prouvent bien qu'il s'agit de violences collectives. Il a ainsi requis à l'égard des prévenus une peine de 8 mois d'emprisonnement. Les avocats de la défense quant à eux, ont sollicité une peine de travail ou une suspension simple du prononcé. Le jugement sera prononcé le 26 avril.