La Cathédrale Notre-Dame de Tournai possède quatre pièces d'une tapisserie illustrant l'Histoire de Jacob tissée dans les ateliers bruxellois sur des cartons attribués à Bernard Van Orley. Sorties de la cathédrale, puis restaurées, ces pièces sont présentées pour la première fois au musée des Beaux-Arts de Tournai. L'exposition au public d'une partie de cette tapisserie au musée des Beaux-Arts de Tournai, un ensemble exceptionnel en provenance de le Cathédrale de Tournai, aura lieu du 25 septembre prochain au 16 janvier 2022. Cette œuvre textile, offerte par l'évêque Charles de Croÿ à sa cathédrale en 1554, constitue un rare témoin de la première Renaissance à Tournai et du mobilier de la Cathédrale antérieur aux destructions d'août 1566.

A l'initiative des "Amis de la Cathédrale" de Tournai et grâce au financement que l'ASBL a obtenu auprès de ses membres, des fonds Baillet Latour et Claire et Michel Lemay, de l'entreprise "Iskal Sugar" et de certains services clubs tournaisiens, les quatre tapisseries ont fait l'objet, depuis 2014, d'une intervention de conservation confiée aux Ateliers tournaisiens de tapisseries du CRECIT. Leur exposition au Musée des Beaux-Arts de Tournai marque l'achèvement de cette opération patrimoniale majeure. Cet ensemble textile s'intégrera harmonieusement dans les collections permanentes du musée.

Cette exposition est réalisée dans le cadre du double anniversaire "Cathédrale Tournai 20-21". Les tapisseries dites de "L'Histoire de Jacob", à l'origine, se comptaient en dix pièces, tissées en basse-lice dans l'atelier du tapissier bruxellois Willem de Kempeneer. Celui-ci s'est inspiré des cartons du peintre Bernard van Orley, aidé par P. Coecke Van Aelst. Cette série a été reproduite à plusieurs reprises. La première, aujourd'hui disparue, aurait appartenu à Charles Quint. Celle de Bruxelles, conservée aux Musées royaux d'Art et d'Histoire, serait la seconde édition (1534). Quant à la série tournaisienne, dont il reste quatre tapisseries, elle aurait été tissée en troisième position. Une 4e édition, plus tardive, conservant six éléments est aux Offices à Florence. Enfin, une pièce isolée est conservée dans la collection Burrell à Glasgow. Les Ateliers tournaisiens de tapisseries du CRECIT, dernier atelier de tissage actif en Belgique, travaillent depuis 2014 à la conservation de ces quatre pièces tournaisiennes du 16e siècle. Tarifs, horaires et réservations en ligne sur le site web officiel du musée des Beaux-Arts de Tournai (http://mba.tournai.be/reservation).