Mykel Sartiaux, âgé de 20 ans, a été inculpé de participation à des coups qualifiés et écroué à la prison de Tournai

TOURNAI Un troisième individu a été arrêté, mercredi, dans le cadre de la fusillade qui s'est produite lundi le long du Luchet d'Antoing à Tournai.

Le suspect, Mykel Sartiaux, âgé de 20 ans, a été inculpé de participation à des coups qualifiés et écroué à la prison de Tournai. Le jeune homme a avoué avoir porté un coup dans le dos de la victime avec une lime à ongle et non avec un couteau comme le soutient le médecin légiste. Il affirme que son adversaire était armé d'un tournevis. L'objet pointu avait touché un poumon.

Le parquet précise, par ailleurs, que la nationalité palestinienne des deux hommes agressés est sujette à caution. L'homme qui s'était jeté dans l'Escaut pour échapper aux tirs, a été prié mardi de quitter le territoire belge car il était en séjour illégal.

Vingt-quatre heures après la fusillade qui impliquait sept personnes, deux premiers suspects étaient placés sous mandat d'arrêt. Shagi L.(Luyindula), 28 ans, avait pourchassé deux individus avec lesquels il avait un litige lié à un trafic de stupéfiants. Il avait tiré plusieurs coups de feu.

Un complice, Mohamed M.(Meslem), 23 ans, qui suivait le premier suspect dans une autre voiture, avait frappé l'une des victimes avec un pied-de-biche. Les deux premiers suspects ont été inculpés de coups et blessures ayant entraîné une incapacité. Shagi L.(Luyindula) est également inculpé de port illégal d'arme et de menaces avec geste et emblème.

Comme les deux premiers inculpés, Mykel S.(Sartiaux) a des antécédents judiciaires, notamment pour des faits de violence. Une peine de 12 mois de prison avec un sursis de cinq ans, avait été prononcée en 2011 par le tribunal correctionnel de Tournai.

© La Dernière Heure 2012