Il sera toujours possible de passer d’une rive à l’autre de l’Escaut

KAIN/FROYENNES Dans le cadre du projet Seine-Escaut, partie intégrante du projet plus large de canal Seine Nord-Europe, visant à faire naviguer des péniches de péniches avec un tonnage plus important (4.400 tonnes), la modernisation du barrage de l’écluse de Kain est nécessaire. Indispensable même. La configuration actuelle date des années 1920. Et les installations vieillissent.

Ce mardi soir, le projet a été présenté par la Direction générale opérationnelle de la mobilité et des voies hydrauliques (SPW). Le nouveau barrage de Kain s’implantera en rive gauche de l’Escaut, au lieu de la rive droite actuellement. L’ouvrage sera construit sur des terrains occupés par une maison éclusière et un sous-bois.

Le nouveau barrage sera équipé de deux pertuis munis chacun d’une vanne-clapet, ce qui assure une plus grande sécurité dans la gestion des crues exceptionnelles et permet un entretien aisé de chaque pertuis séparément. Il sera donc situé en rive gauche, où un nouveau cheval sera creusé. Il a été décidé de ne pas le mettre en rive droite, où un espace est réservé pour implanter ultérieurement une nouvelle écluse d’un gabarit plus grand.

En outre, deux échelles à poissons seront intégrées dans le projet, une en rive gauche sur le site du nouveau barrage et une en rive droite sur le site de l’ancien barrage, afin de faciliter la migration de la faune aquatique.

Une mini-centrale hydroélectrique sera implantée dans l’actuel barrage afin d’assurer une autonomie en électricité.

Ce nouveau barrage doit permettre donc de maintenir les conditions de navigation optimales et ce, quelles que soient les conditions climatiques. Il s’agit aussi de limiter les risques d’inondations. Le nouveau barrage sera également plus écologique, car il ne consommera plus d’électricité et permettra la migration des poissons.

Les riverains, de Kain principalement, s’inquiètent toutefois de savoir si l’on pourra toujours passer, à pied et à vélo, d’une rive à l’autre de l’Escaut. Qu’ils soient rassurés : un pont passera au-dessus des deux pertuis. Le passage de l’écluse se fera comme aujourd’hui.

Le lancement des travaux du nouveau barrage est prévu pour 2014.



© La Dernière Heure 2012