L'opération Un arbre pour la Wallonie Picarde a été mis en place par le Conseil de Développement en 2015 et comprend trois opérateurs dont le Parc Naturel des Plaines de l'Escaut, le Parc Naturel du Pays des Collines ainsi que Wapi 2040. La troisième campagne,  Arbënkit, lancée en octobre, a été un succès en 2020. Le but de ce projet est de planter 350 000 arbres dont des fruitiers, des haies ou encore des arbres de verger d'ici 2025 au sein de la Wallonie Picarde.

"Le projet est soutenu par dix-sept communes de la Wapi dont, dernièrement, la commune de Frasnes. L'ambition, c'est de planter un arbre par habitant. Nous sommes à la moitié du temps et 175 000 arbres ont déjà été plantés", déclare Joséphine Martin, chargée de projet. L'année 2020 a été excellente pour l'opération malgré la crise sanitaire. En effet, ce sont environ 330 projets qui ont vu le jour ces douze derniers mois. La campagne visait des publics spécifiques comme les agriculteurs, les collectifs, les écoles, les entreprises ou encore les communes du territoire.
 
"Au niveau des distributions, les agriculteurs ont représenté la plus grosse part de plantations puisqu'ils sont un peu près de 1/3 des demandeurs. Plus de 60 % des projets retenus pour les agriculteurs concernent la plantation de haies."

En effet, durant l'année 2020, il y a eu une forte tendance pour les haies. Ce sont environ 1 110 kits de haies, soit 27,5 kilomètres qui ont trouvé preneur au sein de notre région. "Le succès du projet, c'est peut-être le principe du kit qui a notamment été fait pour les haies. Les gens viennent chercher des bottes avec déjà un mélange tout fait et qui est bon pour 25 mètres."

Si le projet a effectivement rencontré une énorme réussite, il semble y avoir quelques soucis pour le mois à venir. "Nous sommes victimes de notre succès. Il y a eu beaucoup d'envie de planter. Peut-être une prise de conscience ajoutée à beaucoup de temps. Les pépiniéristes locaux, où nous nous fournissons, ont été saturés de demandes. Il y a donc des choses qui ne seront plus disponibles en février. Mais, il y aura de nouveau des arbres fruitiers et des haies disponibles en novembre."

Bailleul s'engage pour l'avenir

Le Comité de village de Bailleul a également mis sa pierre à l'édifice en plantant un verger collectif sur le terrain de la Société de Logement des Heures Claires. "L'idée a germé en automne lorsque nous avons vu les belles photos sur les réseaux sociaux de la cueillette de fruits à Leers-Nord. Nous avons donc eu l'idée de créer légalement un verger collectif à Bailleul. Nous avons adressé différentes demandes à la société de logement ainsi qu'à l'autorité communale. De tous deux, nous avons eu énormément de facilités pour mettre en route le projet. Nous avons eu beaucoup de plaisir durant cette initiative", déclare David, membre du Comité de village de Bailleul. Aujourd'hui, nous pouvons déjà découvrir sur ce terrain de nombreux arbres fruitiers pour le plaisir des villageois.

Les écoles, les agriculteurs ou d'autres institutions peuvent participer et agir de manière concrète à l'opération Un arbre pour la Wallonie Picarde afin de préserver notre biodiversité, notre environnement mais également notre avenir sur cette si bien belle planète.