Tournai, Leuze, ou encore Ath, toutes les régions de Wallonie picarde ont été victimes du mauvais temps qui a traversé notre pays ce dimanche. Suite à ces intempéries, la zone de secours de Wapi a été appelée à de nombreuses reprises pour venir en aide aux citoyens. Rues inondées, des jardins sous eau ou encore des arbres tombés, ce premier dimanche du mois de juillet n’a absolument pas été tranquille. Le premier incident s’est produit sur l’autoroute E42, entre Maubray et Vezon, plusieurs arbres ont chuté suite à la violence des orages. La circulation a d’ailleurs dû être adaptée suite à cet incident.

Des routes inondées

Sur les réseaux sociaux et notamment sur Facebook, les riverains de la Wallonie picarde ont partagé leurs photos, leurs vidéos mais également leurs sentiments face à une telle situation au sein de leur ville ou de leur village. A Baugnies, dans l’entité de Péruwelz, c’est la rue de Mortagne qui a été terriblement touchée. Il n’était d’ailleurs plus possible d’emprunter la route à cause de l’eau et de la boue. Les habitants de la rue ont fait preuve de solidarité en aidant les occupants des maisons inondées.

Le paisible village de Cordes, dans l’entité de Frasnes-lez-Anvaing a aussi été victime des intempéries notamment à la rue de Forest. Sur Facebook, une habitante de la rue a d’ailleurs partagé des images assez évocatrices de la situation où l’eau et la boue causaient de nombreux dégâts.

“Nous avons de l’eau de tous les champs situés dans les alentours qui arrivent droit sur nos habitations. Comme les sols sont gorgés d’eau, tout coule. A proximité, il n’y a plus de haies ni d’arbres. Résultat des courses, absolument rien n’arrête l’eau et la boue”, indique une riveraine.

Suite à ce triste constat, cette habitante de Cordes se rendra le plus rapidement possible à l’administration communale pour que les ouvriers viennent nettoyer les fossés qui sont rarement nettoyés dans l’entité. Sur Ath, les pompiers sont également intervenus afin de nettoyer les routes qui étaient couvertes de boue dont au carrefour de Blicquy à Autreppe. Fort heureusement, au cours de la journée, le calme est revenu ...