Ludivine Dedonder et Pascal De Handschutter ont décidé de se présenter ensemble "et unis" à la présidence de la Fédération PS de Wallonie picarde qui était présidée par le bourgmestre d'Ath Bruno Lefebvre. 

Les élections internes au parti se dérouleront les 18 et 19 octobre prochain.

© DR

"Nous nous présentons à la co-présidence pour porter un projet mobilisateur et rassembleur, un projet basé sur une gestion rigoureuse et transparente, à l’écoute et à la disposition des militants”, indique la députée fédérale Ludivine Dedonder.

"Associer au sein d’une co-présidence nouveau et ancien territoires de la Fédération nous semble juste. Une co-présidence, dans ce cas présent, ce n’est pas un effet de mode, c’est prendre en considération toute la zone et toutes ses forces vives “, surenchérit le bourgmestre de Lessines, Pascal De Handschutter.

Notre volonté est que cette co-présidence garantisse une véritable démocratie interne et participative au sein de notre parti. Elle assurera la transparence dans les décisions. Elle associera les USC et les leaders politiques PS de chaque commune aux choix et aux décisions stratégiques. Cette approche novatrice de l’action politique s’appuiera sur des rencontres régulières avec les responsables de sections, en les conseillant et en les soutenant dans leurs initiatives", concluent-ils dans un communiqué.

Aucune autre candidature n’a été confirmée, même s'il se murmure que Rudy Demotte  se voyait déjà bien occuper ce poste.

Rappelons que Pascal De Handschutter, le bourgmestre de Lessines , un homme très charismatique, avait été exclu en 2015 du PS à la changement de majorité à Lessines, au grand dam de la Fédération socialiste du Centre. Mais les "Camarades" avaient tourné la page avant les dernières élections suite au redécoupage des arrondissements électoraux.

L'arrivée de ce duo à la candidature risque de faire grincer les dents et bousculer dans les rangs du PS de Wallonie picarde...