Les hommes de Roberto Mancini n’ont pas tremblé face à la Grèce.

Le suspense reste entier dans les groupes D, G et J même si l’Italie a validé son ticket et que l’Espagne ne devrait plus tarder à le faire. Le Danemark est désormais en ballottage très favorable.

L’Arménie et la Bosnie peuvent y croire

L’Italie a poursuivi son sans-faute au Stade Olympique de Rome face à de tristes Grecs. Avec sept victoires en autant de rencontres, les hommes de Roberto Mancini sont officiellement qualifiés pour l’Euro 2020. C’est une belle revanche pour les Italiens qui avaient raté la dernière Coupe du Monde. La course à la deuxième place qualificative va se jouer entre trois nations. La Finlande, qui s’est lourdement inclinée en Bosnie, reste en ballottage favorable. Mais les Arméniens, qui ont loupé le coche en partageant au Liechtenstein, se sont rapprochés. Tout comme les Bosniens, qui vont disposer d’une belle opportunité de se rapprocher encore plus en se déplaçant en Grèce mardi.

L’Espagne tenue en échec

La Roja n’est pas parvenue, à l’inverse de l’Italie, à remporter une septième victoire de suite. Les hommes de Robert Moreno ont concédé le parage en Norvège mais ils disputeront, sauf improbable retournement de situation, l’Euro 2020. En n’obtenant qu’un point face à la Roja, les Norvégiens ont perdu des plumes ce samedi soir et voient la Suède et la Roumanie, victorieuses respectivement des Iles Féroé et de Malte, prendre le large. Pour garder espoir, les Norvégiens vont devoir impérativement s’imposer en Roumanie mardi. La Suède va, quant à elle, jouer une partie de son avenir lors de la périlleuse réception de l’ogre espagnol.

Bonne opération pour le Danemark

Les Irlandais, en tête du groupe D avant le coup d’envoi de cette septième journée, se sont pris les pieds dans le tapis en Georgie. Incapables de marquer, les hommes de Mick McCarthy ont obtenu le partage à Tbilissi. "Je voulais gagner mais je ne pars pas déçu. Nous aurions pu être meilleurs offensivement mais défensivement nous avons été très bons. Si vous m’aviez offert quatre points face à la Géorgie au début de la compétition, je les aurais pris", a relativisé le sélectionneur irlandais. Les Boys in Green ont pourtant réalisé une très mauvaise opération puisque les Danois se sont imposés à domicile face à la Suisse, plus tard dans la journée, grâce à un but de Yussuf Poulsen en toute fin de match. Les hommes d’Age Hareide en ont profité pour reprendre la tête du groupe, à égalité de points avec les Irlandais. La Suisse, quant à elle, pointe désormais à quatre points des deux leaders. Mais la Nati a encore son destin en mains puisqu’elle a joué un match de moins que le Danemark et l’Irlande. Dans l’optique de la qualification, la réception des Boys in Green, mardi prochain à Genève, s’annonce décisive pour les hommes de Vladimir Petkovic. La Suisse et l’Irlande devraient en effet se disputer l’une des deux places qualificatives puisqu’il paraît désormais peu probable que le Danemark rate l’un des deux billets pour l’Euro 2020.