Le duo Delalieux-Nelson trop fort pour Liège

Liège enregistre un 8e revers de suite.

Le duo Delalieux-Nelson trop fort pour Liège
©BELGA

Le basket n’est pas un sport compliqué en soi. Pour avoir une chance de l’emporter, il faut être capable de mettre la balle dans le panier. Malheureusement pour les Liégeois, la réussite a fui les joueurs de Lionel Bosco pendant une bonne partie du match.

Difficile, voire impossible, de remporter un duel quand on shoote à 41 % (27 % à 3 points !). Et quand de l’autre côté, on retrouve une équipe qui, elle, est en pleine réussite, on se retrouve avec une rencontre qui a vite tourné à l’avantage des visiteurs.

Dès le premier entre-deux, Limburg United a pu s’appuyer sur un duo en feu : Jonas Delalieux-Tyrell Nelson. Les intérieurs ont été les bourreaux de Principautaires incapables de les arrêter. À deux, ils combinent 52 points (25 pour le Belge et 27 pour l’Américain) alors que de l’autre côté, seul Kone Bazoumana (26 points), et un peu Maxime Depuydt (15 points) ont réussi à trouver le chemin des filets.

Résultat : après seulement huit minutes, le marquoir affichait déjà un écart d’une dizaine d’unités (9-19). Fidèles à leur image, les Liégeois n’ont malgré tout pas baissé les bras. Les ouailles de Lionel Bosco mettaient beaucoup d’envie pour rester à distance respectable (39-48) mais quelques erreurs évitables (lay-up raté, rebonds défensifs oubliés) pesaient lourd dans la balance. De dix points, l’écart flirtait avec les 20 unités à la fin du troisième acte (55-70). De quoi permettre aux visiteurs de gérer tranquillement la fin de match malgré un dernier push local pour réduire l’écart final (79-92).

Un revers, le huitième consécutif pour les Principautaires, qui n’arrivent pas à sortir la tête de l’eau. Alors certes, il y a un mieux par rapport aux claques face au Spirou et Ostende mais à la fin, le résultat reste identique : une nouvelle défaite.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be