Jokic-Embiid : l’ère des pivots dominants n’est pas morte en NBA

Les deux intérieurs sont sur une autre planète depuis le début de la saison et sont les favoris au titre de MVP.

Jokic-Embiid : l’ère des pivots dominants n’est pas morte en NBA
©AFP/AP
Une fois encore, le Dalaï-Lama avait vu juste en disant que la vie est un éternel recommencement. Visionnaire ? Sans doute. Il fut un temps, pas si éloigné, où la ligue était dominée par les grands. Kareem Abdul-Jabbar (2m18), Wilt Chamberlain...

Cet article est réservé aux abonnés

Profitez de notre offre du moment et accédez à tous nos articles en illimité