NBA/All-Star Game: Towns le meilleur à 3 pts, Toppin le moins mauvais au dunk

Karl-Anthony Towns, pivot des Timberwolves, s'est adjugé le concours de tirs à trois points du All-Star Game, bien plus attrayant que celui, terriblement gênant, de dunks, pauvre en idées et riche en ratés, remporté par Obi Toppin (Knicks), samedi à Cleveland.

AFP
NBA/All-Star Game: Towns le meilleur à 3 pts, Toppin le moins mauvais au dunk
©AP

Avec des places à 375 dollars minimum sur les sites de revente, les fans de basket ont cher payé pour assister à ce pénible concours de dunk, un des pires de l'histoire de la NBA, qui a pourtant offert de sacrées envolées par le passé.

Dans une ambiance glaciale, entre moue circonspecte de Shaquille O'Neal assis au bord du parquet, fous rires à peine voilés des consultants de TNT, les anciennes stars Dwyane Wade et Reggie Miller, et ennui profond manifesté par le légendaire Julius Erving, à la tête d'un jury composé des tout aussi illustres Dominic Wilkins, Isiah Thomas, Clyde Drexler et David Robinson, Toppin a fini par l'emporté.

L'ailier de New York, sans faire dresser la foule, a réussi ses deux dunks: le premier après avoir fait passer sous une jambe le ballon, qu'il avait d'abord fait rebondir sur le panneau, le second, là encore en passant le ballon sous une jambe droite, puis en le scotchant au panneau avant de le rabattre dans le cercle.

Le finaliste qui lui faisait face en finale, Juan Toscano-Anderson (Warriors), a manqué sa "deuxième création". Après avoir envoyé rebondir le ballon, de derrière le panneau, il l'a bien récupéré en sautant en l'air, mais n'a pu ensuite le claquer dans l'arceau. Et ce quatre fois d'affilée.

Embarras

Auparavant, l'embarras a été plus grand encore quand le malheureux Jalen Green (Rockets) a raté une dizaine de fois sa tentative - ainsi autorisé faute de chrono lancé -.

Le dernier participant, Cole Anthony (Orlando), s'est distingué pour sa part avec un dunk réussi en sautant par-dessus un homme, mais chaussé de chaussures lourdes afin de limiter sa détente. Bien qu'il ait réussi, cela n'a enthousiasmé personne.

La NBA, qui cherche à revitaliser le All-Star Game, n'a pas gagné en qualité avec ce concours, dont l'histoire est si forte qu'il est forcément difficile à renouveler.

Juste avant, il y avait plus de beau monde pour l'épreuve de shoots à trois points. Outre Towns, concourraient CJ McCollum (La Nouvelle-Orléans), Zach LaVine (Chicago), Desmond Bane (Memphis), Fred VanVleet, (Toronto), Patty Mills (Brooklyn), Luke Kennard (Clippers) et Trae Young (Atlanta).

C'est face à ces deux derniers, que "KAT" a disputé la finale, totalisant 29 points, contre 26 pour chacun de ses deux rivaux.

Ce succès est d'autant plus remarquable que le joueur de 26 ans était le seul "big man" du lot, la plupart étant des meneurs ou arrières. Il fait donc aussi bien que les intérieurs Kevin Love et Dirk Nowitzki lauréats de ce concours en 2012 et en 2006.

Enfin, plus tôt, le concours d'agilité, disputé cette année par des équipes de trois joueurs et pas toujours lisibles sur le terrain, a été remporté devant leur public par les jeunes stars des Cleveland Cavaliers, Darius Garland, Evan Mobley et Jarrett Allen.

Dimanche aura lieu le match des étoiles, opposant la "Team LeBron James" à la "Team Kevin Durant". A eux de relever le niveau.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be