Euro de Basket: l'Allemagne fatale à Antetokounmpo, l'Espagne encore en demie

L'Eurobasket fatal aux MVP, après la Serbie de Nikola Jokic, la Grèce de Giannis Antetokounmpo, est tombée dès les quarts de finale de l'Eurobasket-2022 mardi à Berlin, éliminée par l'Allemagne (107-96) qui affrontera vendredi en demie l'Espagne, tombeuse de la Finlande.

Euro de Basket: l'Allemagne fatale à Antetokounmpo, l'Espagne encore en demie
©AP

Les 31 points collectionnés par le double MVP NBA auparavant n'ont pas suffi aux Grecs, déjà menés 96-82 au moment de la deuxième faute antisportive du "Greek Freak", exclu dans les cinq dernières minutes.

Mais quand la star des Milwaukee Bucks a envoyé son bras dans le visage de l'ailier de l'Alba Berlin Johannes Thiemann, l'Allemagne faisait déjà la course en tête. Et Giannis Antetokounmpo paraissait déjà sur le chemin du retour, un tour après l'autre double MVP, Nikola Jokic, éjecté dès les huitièmes de finale avec la Serbie.

Une maladresse maladive dans le troisième quart-temps a plombé la Grèce qui a encaissé un 20-1 (77-62) alors qu'elle était rentrée aux vestiaires en tête (61-57). Pourtant invaincue en phase de groupes, elle quitte le Championnat d'Europe au stade des quarts pour la troisième fois de suite.

La bande des trois frères Antetokounmpo avait déjà montré des signes de fébrilité en huitièmes de finale face à la République Tchèque (94-88). Loin d'être sereine, la sélection hellène n'avait pris les commandes qu'au mitan du dernier quart-temps, un moment mené par les Tchèques (70-69).

Dominés au rebond (32 contre 46), les Grecs ont offert beaucoup de deuxièmes chances aux Allemands, poussés à domicile par une salle comble de 14.000 spectateurs et surtout très en réussite à trois points (17/31, 55%). A l'image des cinq shoots derrière la ligne de l'arrière du Bayern Munich Andreas Obst comme du prometteur joueur du Orlando Magic Franz Wagner.

L'Allemagne, seulement domptée par la Slovénie de Luka Doncic en phase de groupes, atteint le dernier carré d'un Euro pour la première fois depuis 2005. La Nationalmannschaft s'était inclinée en finale malgré sa légende Dirk Nowitzki sur le parquet alors et en tribune mardi.

Avant la finale, les attend vendredi une coriace équipe d'Espagne tombeuse de la Finlande (100-90) pour se hisser une onzième fois d'affilée dans le dernier carré.

La Roja, en reconstruction après les retraites des frères Pau et Marc Gasol ainsi que de Sergio Rodriguez, a été portée par son pivot Willy Hernangomez (27 pts).

Le joueur des Pelicans de la Nouvelle-Orléans a enregistré sa meilleure performance dans un grand tournoi avec sa sélection.

Meilleur marqueur du match avec 28 points, le Finlandais Lauri Markkanen n'a pu empêché l'élimination des siens, qui menaient de neuf points à la mi-temps (52-43).

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be