Malgré la défaite face aux Etats-Unis, Valéry Demory a bien aimé ses Belgian Cats: "mais il va falloir jouer plus dur en défense"

Les Belges n'étaient pas trop déçues après leur duel inaugural perdu face aux USA (87-72) lors de la phase de groupe de la Coupe du monde féminine de basket-ball qui a débuté ce jeudi en Australie.

Belga

A l'issue de la première rencontre de la Belgique à la Coupe du monde féminine de basket-ball en Australie, ponctuée par une défaite face aux favorites des États-Unis (87-72), Valéry Demory soulignait quelques points de satisfactions contre une équipe américaine intrinsèquement supérieure.

"J'ai bien aimé mon équipe, on a réussi à changer souvent de défense, ce qui a mis parfois en difficulté les Etats-Unis", a confié le sélectionneur français des Belgian Cats en conférence de presse. "Elles ont joué dur, et c'est vrai qu'on a perdu quelques ballons. En deuxième mi-temps, le problème aura été la pression mise par les Etats-Unis, cela nous a posé pas mal de soucis. Six de mes joueuses viennent du championnat belge où l'intensité défensive n'est pas du tout du même niveau. Elles auront appris aujourd'hui. Pour Emma (Meesseman, limitée à 4 points, ndlr), ce n'est jamais facile contre les Etats-Unis, elle vient de passer trois mois là-bas, les Américaines la connaissent par coeur. A nous à présent d'être dur en défense, cela doit être notre identité pour les prochaines rencontres".

Antonia Delaere abondait dans le même sens. "Nous avons été un peu submergées en début de match", reconnaissait cependant l'ailière anversoise. "On a pu revenir en changeant souvent de défense. En deuxième mi-temps, ce sont elles qui ont opéré beaucoup de switches en défense et cela nous a posé des problèmes, mais je suis fière de notre match et de notre enthousiasme, c'est intéressant pour la suite".

La suite, ce sera un match contre la Corée du Sud vendredi (5h00 en Belgique).


Sur le même sujet

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be