NBA: Boston s'emploie, James se démène et se rapproche d'un prestigieux record, Golden State se fourvoie

Boston, leader à l'Est, a été enquiquiné mais a fini par s'imposer à San Antonio, samedi en NBA, où Golden State a parodié son basket face à Orlando, LeBron James guidant les Lakers à un succès serré à Sacramento avec 37 points marqués.

SACRAMENTO, CALIFORNIA - JANUARY 07: LeBron James #6 of the Los Angeles Lakers drives to the basket against KZ Okpala #30 of the Sacramento Kings in the second quarter at Golden 1 Center on January 07, 2023 in Sacramento, California. NOTE TO USER: User expressly acknowledges and agrees that, by downloading and/or using this photograph, User is consenting to the terms and conditions of the Getty Images License Agreement.   Lachlan Cunningham/Getty Images/AFP (Photo by Lachlan Cunningham / GETTY IMAGES NORTH AMERICA / Getty Images via AFP)
LeBron James, avec 37 points marqués, a guidé les Lakers à un succès serré à Sacramento ©2023 Getty Images

Dominateurs de bout en bout face à des Spurs à l'effectif rajeuni, pointant à l'avant-dernière place à l'Ouest, les Celtics ont néanmoins dû s'employer jusque dans les dernières secondes pour tenir le résultat (121-116).

Car après avoir accusé 15 longueurs de retard, l'équipe de Gregg Popovich a su revenir à égalité (116-116) à 37 secondes du terme. Sur quoi, l'inévitable Jayson Tatum a placé un shoot arc-en-ciel, puis marqué son 34e point du match sur un lancer franc.

Entre-temps, Robert Williams, déjà très dissuasif jusque-là (4 contres, 11 rbds, 10 pts), a réussi une grosse séquence défensive, pour éteindre tout espoir adverse.

Jaylen Brown a lui longtemps été l'artilleur en chef de Boston (29 pts), Malcolm Brogdon (23 pts) se montrant toujours aussi utile dans une rencontre que n'a pas finie Marcus Smart, victime d'une contusion au genou gauche.

En face, pas moins de huit joueurs ont marqué entre 10 et 18 points, preuve d'une réelle qualité collective. Mais quand sonne l'heure du money-time, ce sont les stars qui font la différence, ce dont est dépourvu San Antonio.

Triple-double pour Doncic

Après la victoire à Dallas jeudi, les Celtics concluent sur une note positive leur mini-road-trip de quatre matches, entamé par deux revers à Denver et Oklahoma City. De quoi consolider leur domination au classement (28-12) devant Brooklyn (26-13).

A la 9e place de cette conférence, Chicago a enchaîné un troisième succès de rang aux dépens de Utah (126-118), porté par Zach LaVine et DeMar DeRozan, auteurs de 36 et 35 points, soit plus de la moitié de leur équipe.

A l'Ouest, les Mavericks ont conforté leur 4e rang, tout en se rapprochant du troisième occupé par leurs victimes du soir, les Pelicans (127-117).

Apparu en dedans, 48 heures plus tôt face aux Celtics, Luka Doncic a retrouvé des couleurs, en témoigne cette passe d'une main sans regarder vers son destinataire, Christian Wood (28 pts), servi en "alley-oop" pour le dunk. Le Slovène a compilé 34 points, 10 rebonds et 10 passes, son 9e triple-double de la saison.

Evoluant pourtant sans Zion Williamson et CJ McCollum, La Nouvelle-Orléans est longtemps restée dans le coup, à l'image de Jonas Valanciunas (25 pts, 10 rbds).

Tout le contraire des Warriors, totalement déboussolés et défaits sur leur parquet par Orlando (115-101).

422 points d'écart

Certes privés de Stephen Curry et de Klay Thompson, ils ont été indignes de leur statut de champions en titre, ne faisant qu'arroser - et vendanger - à trois points avec 58 tentatives (!) dont 18 converties.

Sans idée en attaque, malgré le retour d'Andrew Wiggins (12 pts) après quinze matches d'absence, Golden State, qui glisse en 8e position, ne s'est pas plus appliqué à défendre. Ce dont a allègrement profité le N.1 de la dernière draft Paolo Banchero (26 pts).

Enfin, à Sacramento, LeBron James a réduit à 422 unités l'écart entre lui et Kareem Abdul-Jabbar, pour le record de points marqués dans une carrière (38.387). A ce rythme, il le fera tomber début février.

En attendant, la performance du "King", assortie de 8 rebonds et 7 passes, a été prépondérante dans la cinquième victoire d'affilée (136-134) des Lakers (12e), chez les Kings (5e), assurée par deux lancers francs de Dennis Shröder (27 pts) à deux secondes de la fin.

Dans un match laissé portes-ouvertes par les défenses (L.A. a shooté à 61%, Sacramento à 52%), Thomas Bryant a battu son record personnel (29 pts, 14 rbds) et Russell Westbrook a été efficace (23 pts, 15 passes).

En face, DeAaron Fox (34 pts, 9 passes) a failli voler la vedette, son tir au buzzer du milieu de terrain pour la gagne, manquant de peu la cible.

Les derniers annonces avec LOGIC-IMMO.be