Les joueurs belges avaient le sentiment du devoir bien accompli.

Mission accomplie pour les Belgian Lions. Avec deux succès en autant de sortie, ils ne pouvaient faire mieux. C’est donc volontiers qu’une fois rentrés à l’hôtel, Dario Gjergja et son staff leur ont lâché la bride pour une petite sortie en groupe dans les rues de Copenhague.

Pressés de filer, les héros de la soirée ont malgré tout pris le temps de revenir sur leur succès. "On a joué un match sérieux. D’entrée de jeu, on était dedans et on ne leur a jamais donné l’occasion de nous mettre en difficulté. Même quand ils nous ont passé ce 16-0 à l’entrée du dernier quart, on n’a jamais paniqué", analysait Alex Libert, très consistant au shoot avant le repos.

De son côté, Jonathan Tabu confirmait les propos du coach Gjergja. "Il m’a appelé hier soir dans sa chambre pour me demander d’encore insister auprès des gars. Il fallait absolument garder les pieds sur terre et ne pas s’emballer après le succès de vendredi. Ce match était vraiment très important, pour eux comme pour nous. Au final, on a bien géré cette pression", confirmait le meneur de jeu et capitaine des Lions qui lui aussi refuse de s’emballer après ce 2-0. "Les choses peuvent aller très vite dans un sens comme dans l’autre. Il vaut mieux avoir deux succès plutôt que deux défaites, mais il nous reste quatre matchs à disputer. Si on les aborde tous de cette manière, nos chances sont grandes". En cas de qualification, il serait avec Maxime De Zeeuw le seul parmi les Lions à avoir participé aux cinq Euros.