Basket

La superstar de la NBA LeBron James et ses coéquipiers d'un soir ont remporté le All Star Game 178 à 164 dimanche à Charlotte (Caroline du Nord) avec un nouveau record de paniers à trois points.

La "Team LeBron" était pourtant mal partie face à l'équipe assemblée par l'ailier grec de Milwaukee, Giannis Antetokounmpo.

Elle a rallié les vestiaires avec un déficit de treize points (95-82) après les deux premières périodes où, comme souvent durant ce match-exhibition, priorité était donné au spectacle, au détriment de la défense.

Après la pause, "King James" et ses coéquipiers ont haussé leur niveau de jeu. Ils ont infligé, sous l'impulsion de Kevin Durant et Klay Thompson, coéquipiers à Golden State, un cinglant 19-2 à la "Team Giannis".

A trois minutes de la fin de la 3e période, Thompson a ramené les deux équipes à égalité 124 à 124 avec un panier à trois points, l'un des six qu'il a marqués durant la soirée.

Les tirs primés sont devenus une composante essentielle du jeu NBA depuis plusieurs saisons, et le All Star Game n'échappe pas à cette tendance.

Plusieurs records de ce rendez-vous annuel ont été battus dans ce registre, avec un total de 62 paniers à trois points marqués, dont 35 par une seule équipe, ou encore les 168 tentatives derrière l'arc.

Si la "Team LeBron" a remporté le match et le trophée de meilleur joueur attribué à Durant (31 pts, 10 sur 15 au tir), c'est Antetokounmpo qui a fini meilleur marqueur avec 38 points, dont vingt marqués lors de deux premières périodes.

Passé et avenir de LeBron

Il a notamment inscrit le panier le plus spectaculaire de la soirée, un alley-oop, ou dunk sur une surprenante passe avec rebond de Stephen Curry (17 pts), de retour dans la ville où il a grandi.

"J'ai vraiment pris beaucoup plus de plaisir que lors de mes deux premières participations. C'est dommage d'avoir perdu, mais ils ont enchaîné les paniers à partir de la 3e période et on n'a rien pu faire", a déclaré Antetokounmpo.

LeBron James a marqué 19 points pour sa deuxième victoire consécutive depuis que la formule du All Star Game a changé en 2018. Ce n'est plus un duel entre les conférences Est et Ouest, mais un choc entre deux équipes formées librement par deux capitaines.

"Je suis un compétiteur: dès que je joue un match, c'est pour le gagner", a insisté le triple champion NBA.

Le joueur-vedette des Lakers, qui participait à son 15e All Star Game (record de Kobe Bryant égalé), a croisé sur le parquet de Charlotte son passé et, sans doute, son avenir.

Il a joué pour la dernière fois avec son grand ami et ancien coéquipier à Miami puis brièvement à Cleveland, Dwyane Wade, qui mettra un terme à sa carrière en fin de saison.

Et parmi ses partenaires au sein de la "Team LeBron" figuraient Anthony Davis, Kawhi Leonard, Klay Thompson ou encore Kyrie Irving, qui seront les attractions du marché des transferts à sa réouverture en juillet. Des joueurs qui intéressent les Lakers, désireux de recruter une ou deux autres stars aux côtés de James pour renouer avec leur glorieux passé.

Autre légende du basket, Dirk Nowitzki a disputé son dernier All Star Game, sur invitation exceptionnelle de la NBA, comme Wade. L'ailier allemand de Dallas, bientôt retraité, n'a joué que quatre minutes, mais a fait un carton plein à trois points (3 sur 3).