Basket-ball: la Belge est déjà entrée dans sa saison WNBA

BRUXELLES Non contente d'avoir régné sur le basket-ball féminin en Europe la saison dernière, Ann Wauters a rejoint son équipe américaine, en profitant du décalage de calendrier entre le championnat français et celui d'outre-Atlantique. Notre compatriote a, en effet, connu beaucoup de succès collectifs cette année (Valenciennes s'est adjugé la Coupe de France ainsi que le titre de champion de France) mais aussi individuels. Elle fut ainsi élue meilleure joueuse du championnat hexagonal et a surtout empoché le trophée MVP de l'Euroligue (compétition au cours de laquelle le club nordiste ne s'est incliné qu'en finale, face à ses rivales de Bourges). Au moment où la majeure partie de ses collègues allaient jouir de quelques semaines de repos et savourer longuement le titre national, la Flandrienne, elle, pliait ses bagages et s'envolait pour Cleveland et le championnat, de plus en plus prisé par les fans, de la WNBA. Après seulement une petite douzaine de rencontres (elle a rejoint Cleveland une dizaine de jours après la reprise aux States dans cette saison, au cours desquelles la jeune (20 ans!) joueuse était censée se perfectionner et acquérir de l'expérience, Ann Wauters est en train de s'installer tranquillement dans le cinq de base des Rockers depuis quelques matches. Et comme tout semble réussir là où elle passe, il n'est pas étonnant de constater que Cleveland, qui compte quelques autres talents dans ses rangs, trône actuellement en tête du championnat nord-américain. Appréciée pour sa taille et sa mobilité, la Belge ne se contente pas d'intimider les adversaires approchant son territoire. Elle est présente au rebond et apporte sa contribution offensive.