L'ailier des Lakers provoque l'ire des Chinois

PÉKIN L'absence de Kobe Bryant, arrière vedette des Lakers, lors d'une opération de promotion pour son partenaire Adidas, a pratiquement provoqué une mini-émeute chez les 2.500 fans qui l'attendaient, hier à Pékin, ont constaté des témoins.
Après trois heures d'attente sous une chaleur étouffante près du Millenium Monument, à l'ouest de la place Tienanmen, les fans, parmi lesquels beaucoup de jeunes, qui avaient pourtant payé leur place 7,2 dollars (, 345 francs ou 8 ), se sont entendus dire que la star des parquets ne viendrait pas faire une démonstration, comme prévu.

Des bagarres éclatent...

Plusieurs s'en sont pris verbalement aux représentants d'Adidas, des bagarres ont éclaté parmi les fans. Une centaine de policiers a été chargée de disperser la foule.
Adidas s'est défendu en expliquant que la police chinoise avait elle-même demandé d'annuler l'opération du Millenium Monument au motif qu'une apparition de Kobe Bryant, plus tôt dans la matinée dans une galerie marchande de la capitale, avait provoqué un bouchon ingérable.
Toujours en NBA, Kiki Vandeweghe a été désigné comme manager général des Denver Nuggets pour une durée de cinq ans. Ce qui marque son retour au club, où il avait évolué entre 1980 et 1984.