C'est en voulant gratter un ballon en défense, au contact d'Anthony Davis, que Lillard s'est fait cette blessure durant le 3e quart-temps. Il s'est immédiatement tenu le doigt en grimaçant et a rejoint directement le vestiaire, non sans avoir lancé de rage une serviette sur l'immense toile qui sert d'écran géant le long du terrain. Il a fini la rencontre avec 18 points.

Revenu au 4e quart-temps s'asseoir pour assister à la fin du calvaire de ses coéquipiers, il ne masquait pas son inquiétude se tenant son doigt, joint au majeur à l'aide de deux élastiques. "Après le choc, j'ai voulu remettre mon articulation en place, mais je n'y arrivais pas. J'ai cru que le doigt était cassé. Là, c'est juste douloureux et inconfortable, l'index est gonflé", a ensuite déclaré Lillard en conférence de presse.

Selon The Athletic, il a passé un scanner dont le résultat s'est avéré "négatif", ce qui est une bonne nouvelle puisque cela écarte a priori une fracture. Le gros plan de son doigt légèrement tordu d'un côté n'en restait pas moins impressionnant.

Reste à savoir désormais l'état de son ligament en perspective du match N.3 dans 48 heures, sachant que la main gauche n'est pas celle avec laquelle il shoote. "Je ne sais pas comment ça va évoluer, c'est très frustrant. Mais je jouerai samedi", a-t-il assuré.

Une détermination tempérée ensuite par son entraîneur Terry Stotts qui a estimé qu"il est trop tôt pour savoir quel sera son état pour le prochain match".

Dans leur série, Lakers et Blazers sont désormais à une victoire partout. Sans Lillard, dont le niveau de jeu est exceptionnel depuis trois semaines, les chances de la formation de l'Oregon d'avancer en play-offs seraient considérablement réduites.