Avec une moyenne de 20,5 pts, 8,5 rebonds et 2 assists par match, A'ja Wilson, qui reçoit cet honneur pour la première fois, a été placée à 43 reprises (sur 47) à la première place (458 points) et devance sa compatriote Breanna Stewart (Seattle Storm), 2e (308 pts). Une autre Américaine, Candace Parker (Los Angeles Sparks) complète le podium (219 pts). A'ja Wilson dispute sa 3e saison en WNBA après avoir été Rookie de l'année en 2018 et élue dans le All-Star en 2018 et 2019.

C'est la Commissaire de la WNBA, Cathy Engelbert qui lui a remis son trophée à l'IMG Academy de Bradenton, en Floride où toute la saison s'est déroulée à huis clos. Las Vegas Aces a terminé la phase régulière en pole position et est en demi-finale contre Connecticut Sun, finaliste l'an dernier. L'autre demi-finale oppose Seattle Storm à Minnesota Lynx où sa coach Cheryl Reeve a été élue coach de l'année.

Chez les Rookies, la meneuse de Minnesota Lynx, Crystal Dangerfield, 22 ans - 16,2 pts, 2 rebonds et 3,6 assists par match - a récolté 44 des 47 voix de préférence devant Chennedy Carter (Atlanta Dream) avec deux votes et l'Allemande de Dallas Wings, Satou Sabally (1).

Julie Allemand (Indiana Fever), 24 ans, faisait partie des candidates potentielles avec 8,5 pts de moyenne, 4,6 rebonds et 5,8 assists par rencontre. Jamais une Rookie n'avait réussi plus de 7,0 pts, 4,0 rbds et 5,0 passes décisives de moyenne par match sur sa saison. La Liégeoise, deuxième meilleure passeuse de la WNBA, figure dans le All Rookie Team d'Associated Press.

Emma Meesseman (Washington Mystics), 27 ans, a terminé elle sa 7e saison en WNBA avec 13 points, 5,3 rebonds et 4,5 assists de moyenne.