L'intérieure flandrienne a réagit depuis la Russie, où elle évolue avec Ekaterinbourg, au tirage au sort effectué lundi dans la cité espagnole de Valence qui co-organise cette 38e édition du championnat d'Europe de basket féminin.

"Nous n'avons jamais eu un groupe facile, et c'est encore le cas ici", a souligné Emma Meesseman à l'Agence BELGA mardi. "La Bosnie et la Slovénie sont deux équipes physiques et nous savons que parfois cela ne nous convient pas. Mais nous savons aussi sur quoi nous devons travailler. La Turquie n'est plus l'équipe d'il y a quelques années, mais il ne faut certainement pas la sous-estimer non plus. Avec une équipe au complet et en forme, un quart de finale est très possible."

La Belgique figure en effet avec la Bosnie-Herzégovine, la Slovénie et la Turquie dans le groupe C, à Strasbourg. Le premier du groupe est directement qualifié pour les quarts de finale. Le 2e et 3e de poule croisent avec le 3e et 2e du groupe D (avec la France, la Russie, la Répbulique Tchèque et la Croatie) en barrage des 8es de finale.