Champion d'Europe pour la 6e fois (et la 4e fois pour la Belge), Ekaterinbourg est en effet allé s'imposer au Dynamo Koursk mardi 71-91 lors de la 3e manche pour remporter la série de la finale 3 à 0 devant du public.

'Ekat' avait remporté les deux premières rencontres, à domicile avec également la présence de supporters, samedi (89-81 avec 14 pts, 4 assists, 2 rebonds pour Emma Meesseman) et dimanche (90-73, sans Messeman déjà).

C'est le 15e titre pour Ekaterinbourg, le 13e consécutif. L'intérieure flandrienne, 27 ans, a affiché une moyenne de 14,3 pts, 4,2 rebonds et 3,1 assists par match. La Sportive belge de l'année ajoute ainsi une ligne de plus à son palmarès garni désormais de 6 titres de champion de Russie (de 2016 à 2021), une Coupe de Russie (en 2017, depuis lors réservée aux joueuses russes), quatre titres en Euroligue (2016, 2018, 2019, 2021) et une SuperCoupe de Russie, dont la première édition s'était déroulée en février. Elle fut championne de Belgique en 2012 avec Blue Cats Ypres, sa ville.